Analyses Ironwood

ARDOR: La Blockchain et ses « Child-Chains »

 

Blockchain: Ardor  /  Classification: Token Utilitaire, Tokenized Security

Jetons en circulation: 998,999,495  L’offre totale: 998,999,495

Capitalisation boursière: $1,624,223,329 USD

Les plateformes d’échanges: Bittrex, Poloniex, HitBTC

Algorithme de consensus: PoS (Proof-of-stake)

ICO: Airdrop

Site internet

Whitepaper

Coinmarketcap


Ardor est une plateforme multi-blockchain flexible et évolutive qui traite le problème critique du «blockchain bloat», un phénomène bien connu dans l’industrie émergente des technologies blockchain, la prochaine étape de l’évolution des technologies Nxt, en tant que scission de la plateforme Nxt. La plate-forme Ardor gère la sécurité et le traitement de ses “child-chains” IGNIS et Bitswift, sur un système 100% proof-of-Stake qui assure la fiabilité et l’efficacité des infrastructures numériques des organisations, tout en fournissant la fonctionnalité “BaaS” (Blockchain-as-a-Service).

L’architecture de la plateforme ARDOR, entièrement implémentée en langage Java, est à la fois complexe et multiforme, elle offre aux utilisateurs une opportunité unique et très prometteuse grâce à l’inclusion des child-chains personnalisables et qui prennent en charge un ensemble de fonctionnalités, telles que les paiements peer-to-peer, l’échange des assets, la messagerie cryptée, les contrats intelligents et le système de regroupement. Cela réduit la possibilité de temps d’arrêt et de transactions bloquées au sein de son réseau, tout en assurant une solution pragmatique et rentable aux besoins de toutes les entreprises, elle permet également aux détenteurs des jetons ARDR de percevoir les frais pour le groupage de toutes les chaînes . En fin de compte, la blockchain Ardor est une plateforme qui peut mettre en charge un large éventail des services nécessaires aux grandes entreprises, telles que les entités publiques, les consortiums, les instituts de recherche et les prestataires de services financiers.

Ce qui définit Ardor en tant que candidat vedette parmi les nombreuses autres plateformes blockchain, c’est son architecture, et en particulier sa solution pour lutter contre la bloat blockchain, un ennemi juré de l’adoption massive des technologies blockchain dans divers secteurs. Blockchain bloat se produit à cause des blocs surchargé qui deviennent lourds avec des données rétrospectives alors que la croissance des transactions augmente.

Une quantité excessive des données sont enregistrées dans le registre et doivent être vérifiées entièrement dans chaque nouvelle transaction. À mesure que la taille de la chaîne augmente, la taille du registre décentralisé (distribué) augmente, ce qui nécessite plus de temps pour le traitement des transactions par les nœuds, puisque ces derniers vérifient le consensus.

Ardor résout ce problème en implémentant le «système de regroupement» (bundling system). Le système de regroupement est un concept unique qui permet à tout les traitements de passer par la “child-chain” à la blockchain Ardor, tandis que les bits de données moins pertinents sont supprimés des “child-chains” et stockés sous forme de snapshots (instantanément) sur les nœuds d’archivage en tant que bits de données gérables, tout en préservant l’information historique et la vitesse du réseau.

Le résultat est un écosystème de Blockchains fonctionnelles, sécurisées et évolutive qui expriment une capacité énorme pour diverses applications et une utilisation à haut volume.

La capacité des “child-chains” sur la plate-forme Ardor a une autre caractéristique remarquable sur son architecture.

Les child-chains sont des plateformes supplémentaires prêtes à l’utilisation, basées sur le même code qu’ Ardor et adaptées à divers services avec divers fonctionnalités, telles que les paiements peer-to-peer, l’échange des assets, la messagerie cryptée, le vote anonyme, le déploiement des contrats intelligents.
Les child-chains, telles que IGNIS et Bitswift, existent déjà et imitent les fonctionnalités de la plateforme de blockchain la plus ancienne Nxt, qui s’est avérée fonctionnelle, sécurisée, prête pour le marché et présente encore un grand potentiel pour des futures améliorations.

Comme caractéristiques supplémentaires de cette architecture de chaîne “parent-child”, tous les child-chains peuvent échanger leurs jetons de façon transparente au sein de l’écosystème Ardor, et permettant aux entreprises indépendantes d’échanger des données et d’autres assets sans retard ou compromis à leur sécurité, ainsi toute transactions effectuées sera vérifiées et stockées instantanément (snapshots) sur les nœuds de la chaîne parente.

Technologie

Ardor, une plateforme de blockchain complètement unique, un peu comme son prédécesseur Nxt, qui a démontré un produit performant et flexible de l’équipe de développement de “Jelurida”. Lors de la sortie d’Ardor le 1er janvier 2018, Ardor pourra accueillir de nombreuses child-chains pour tester la capacité de sa mise à l’échelle, qui est sollicitée pour accueillir un volume important de transactions et répondre aux nombreux besoins des différentes entreprises. La technologie du prédécesseur d’ArdoUr, Nxt, est actuellement utilisée par plusieurs entreprises, telles que BNP Paribas, les services bancaire français et A-Trust, utilisée pour l’identification numérique dans les villes autrichiennes.

Tandis que ces organisations utilisent la base du code Nxt pour leurs besoins, “Jelurida” reçoit constamment des réactions de la part de ses utilisateurs. Comme Ardor est une amélioration de Nxt, il serait relativement facile de passer à la nouvelle chaîne. La technologie vise à avoir un potentiel en croissance et une adoption remarquable dans les années à venir, car elle pourrait accueillir diverses entreprises grâce à ses nombreuses fonctionnalités.

Utilisation des jetons

Les jetons ARDR permettent de payer les frais d’utilisation des fonctionnalités et des services proposées par la blockchain Ardor. Ces jetons sont également utilisés pour héberger les nœuds sur le système Proof-of-Stake afin de collecter les frais ,liés à la création de nouveaux blocs, et la validation du consensus pour la chaîne parente et les child chains. Ce processus est appelé « forging« .

Les jetons Ardor peuvent également être utilisés pour grouper les paiements.En effet, un “bundler” collectera le paiement sous forme de jetons provenant des child chains pour forger de nouveaux blocs avant de les utiliser pour payer l’incorporation de ces nouveaux blocs sur la blockchain Ardor, sécurisant ainsi les données de la chaîne principale. À mesure que le nombre d’utilisateurs et des child chains augmente au sein de l’écosystème,la valeur des jetons Ardor augmente également. Autrement dit, la possession d’Ardor permet d’héberger des nœuds, et de les collecter sur la chaîne parente à partir des child chains, et intervient dans diverses autres activités, telles que l’échange des assets et le stockage dans le Cloud.

La distribution des jetons

Les jetons Ardor ont été distribués durant plusieurs mois, tout en fournissant des jetons ARDR à ceux qui détiennent des jetons Nxt durant cette période en fonction de l’équilibre moyen du portefeuille de chaque individu à un ratio de 1: 1. Au total, 100% des jetons Ardor sont actuellement en circulation.

L’équipe

Jelurida B.V: Une société fondée en 2016 dédiée au développement et à la gestion des plate-formes et licences Nxt et Ardor.

Kristina Kalcheva: DG et conseillère juridique de Jelurida B.V., l’équipe de développement de Nxt technologies. Kalcheva est titulaire d’une maîtrise en droit et en relations internationales de l’Université de Sophia, l’un des établissements d’enseignement des plus réputés au monde. Après sept ans d’expérience en tant que conseillère juridique,Kalcheva s’est concentrée pendant les deux dernières années sur les défis juridiques liés à la technologie Blockchain.

LiorYaffe: Développeur, DG et co-fondateur de Jelurida B.V. Doué depuis l’enfance, Yaffe a consacré son cursus universitaire et son parcours professionnel au développement technologique pour se spécialiser actuellement dans la blockchain. Avec une excellente réputation dans l’industrie, Yaffe a travaillé sur nombreux projets menés avec succès tels que son expérience au sein de Jacada Incorporated ,qui se consacre aux technologies logicielles, avant de co-fonder Jelurida B.V.

Petko PetkovDéveloppeur chez Jelurida B.V, Petkov possède une expérience dans un éventail de postes tant en développement qu’en management de projets d’équipe. Titulaire d’un Master en E-Business et E-Gouvernance de l’Université Sophia, Petkov a fait preuve d’un talent et d’une prestation exceptionnels tout au long de sa carrière.Il à également occupé le poste de développeur de jeux vidéo chez Gameloft, une filiale de Vivendi.

Tomislav GountchevTitulaire d’un doctorat en chimie de l’Université de Californie, Berkeley, Gountchev s’est orienté vers l’ingénierie des logiciels.Doté d’une identité professionnelle confirmée,il a travaillé sur des projets tels que Hippo, Nextag et eBay. Gountchev à suivi un roadmap exemplaire et polyvalent, en tant qu’ingénieur dans des grandes entreprises, gérant des projets lui apportant une expertise pertinente.

Pour résumer

Ardor est une plate-forme BaaS (Blockchain as-a-service) qui ajoute une variété de fonctionnalités utiles au modèle blockchain, et aborde les questions clés de l’évolutivité et des cas d’utilisation pour l’adoption et l’intégration de cette technologie dans l’entreprise. La possibilité de créer des child chains par le biais de l’ensemble des fonctions personnalisables pour des besoins spécifiques d’une entreprise, donne à Ardor un avantage par rapport à ses concurrents, bien qu’elle ne soit pas la seule à offrir ce service.D’ailleurs, Simple Token est un jeton récemment publié qui offre des options similaires. Cependant, ils n’ont pas leur propre blockchain et ne disposent pas de toutes les fonctionnalités d’Ardor.

Cela veut dire que le système unique d’Ardor donne aux entreprises des différentes possibilité d’échanger facilement des informations et des assets entre elles, tout en s’appuyant sur la chaîne parente pour la sécurité. Ainsi, la personnalisation a créé un système flexible qui peut s’adapter aux besoins de tous les utilisateurs, donnant au projet un avenir brillant prêt à être adopté.

Comme le main-net est sur le point de se lancer, la plate-forme Ardor n’a pas encore vu un succès à grande échelle. Les mois à venir vont être cruciaux pour Ardor car il doit prouver exactement comment il va gérer l’implication. Si l’équipe n’attire pas les utilisateurs vers sa plate-forme, on pourra ne jamais voir le vrai potentiel de cette blockchain. Cependant, avec l’attention accrue portée à la technologie blockchain, il est très probable qu’il n’y aura pas de pénurie dans les mois à venir. Comme Nxt a déjà fait ses preuves, Ardor pourrait aller plus loin.

Le premier semestre de 2018 sera très intéressant pour Ardor, ce dernier déploie son réseau principal et incite les utilisateurs à utiliser sa plate-forme. Un usage approprié du jeton principal et la child chain, IGNIS, fera de ce projet a une perspective très positive.


Avertissement: Tout le contenu fourni par IRG est axé sur nos propres observations et ne doit pas être considéré comme des conseils financiers. IRG n’est pas un groupe d’investissement; nous sommes un groupe de chercheurs qui scrute minutieusement le marché pour les projets que nous estimons avoir le plus de potentiel. L’investissement en crypto-monnaies est soumis à un risque de marché élevé et la volatile, n’investissez que ce que vous pouvez perdre.

Cherchez un professionnel agréé avant de faire des investissements.

Abonnez-vous à « Ironwood Research Group » pour recevoir en premier tous nos rapports techniques, des aperçus one-page et des mises à jour hebdomadaires du marché.

Tags

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez notre chaîne Telegram
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
Close