La Banque Italienne Intesa Sanpaolo explore les dérivés de l’Ethereum

 

Une filiale du géant bancaire international, Intesa Sanpaolo, est en train d’envisager de réinventer ce qui pourrait être un jour le marché des dérivés de 1,2 Quadrillion de Dollars, en adoptant la technologie Blockchain.

Dans un article, Banca IMI, explique comment un Smart Contract Ethereum construit par Intesa Innovation, Banca IMI et Oraclize, peut rendre impossible toute défaillance d’une contrepartie, en anticipant des éventualités qui pourraient résulter d’un conflit juridique.

Rédigé par le Directeur des taux d’intérêt et des modèles de crédit de la Banque, Mr. Massimo Morini, l’article vient continuer un travail qu’il mène chez Banca IMI depuis deux ans déjà. Il indique cependant que ce sujet, crée des divisions, même au sein  de la banque, notamment son approche d’adopter la technologie blockchain.

Tandis que ses concurrents travaillaient en grande partie pour résoudre les problèmes de réglementation et protéger les données confidentielles des utilisateurs, Banca IMI s’est concentrée sur le marché financier des produits dérivés.

Lors d’une interview avec CoinDesk, Mr Morini s’est exprimé sur les projets en cours de développement qu’il espère pourraient inspirer un jour de nouveaux modèles de produits financiers dérivés utilisant Bitcoin et Ethereum.

Le marché des produits financiers dérivés sur Blockchain

Morini commence son article par une description mathématique détaillée expliquant comment les « Collateralized Derivatives » destinés à la base à compenser les risques, peuvent avoir l’effet totalement inverse.

Alors que les produits dérivés financiers basés sur des actifs sous-jacents tels que la liquidité, l’or et les obligations, sont construits pour minimiser les pertes dans les activités à haut risque, les «contrats génériques» comme appelés dans l’article, peuvent ne pas spécifier les sources de données ou les algorithmes implémentés par les contreparties.

En raison de ces incertitudes comme d’autres, des divergences entre les parties peuvent entraîner des défaillances, des retards et des litiges juridiques très coûteux. Cependant, selon Mr Morini, un Smart Contract exécuté sur la Blockchain d’ Ethereum pourrait complètement faire disparaître ce problème.

Dans la preuve de concept (proof of concept-POC) détaillée dans l’article, un Smart Contrat a été crée sur le testnet d’Ethereum qui a communiqué les détails du contrat à un moteur de calcul externe.

Au lieu de risquer des retards et de s’embourber dans des procédures juridiques complexes afin de résoudre d’éventuels contentieux, M. Morini a expliqué que dans leur travail, les termes de résolution en cas de contentieux, sont intégrés dans le Smart Contract lui-même.

En anticipant les problèmes, M. Morini a déclaré que leur idée de marché de produit financier basé autour des Smart Contracts, pourrait réduire les retards éventuels, de l’ordre de quelques jours à quelques minutes seulement, ainsi, diminuant considérablement le coût de la résolution en cas de contentieux.

Source: https://www.coindesk.com/italian-bank-intesa-sanpaolo-exploring-ethereum-derivatives/

 

 

Tags

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez notre chaîne Telegram