Des chatons « blockchain » se vendent en Ether à plus de 100 000 $

 

En quelques jours d’existence, CryptoKitties a généré des transactions en Ether, dépassant le million de dollars. Créé par un studio américo-canadien, ce jeu consiste à faire l’acquisition de chats virtuels.

« Dans CryptoKitties, les utilisateurs collectent et élèvent des créatures adorables que nous appelons CryptoKitties. Chaque chaton possède un génome unique qui définit son apparence et ses caractéristiques. Les joueurs peuvent élever leurs chatons pour créer de nouveaux amis à fourrure et débloquer des attributs rares. »

CryptoKitties est le nouveau phénomène viral de l’univers des crypto-monnaies. Lancé par le studio AxiomZen, basé à la fois à Vancouver (Canada) et à San Francisco (États-Unis), il s’agit de l’un des premiers « jeux blockchain  », revendiquent ses créateurs. Le principe est simple : dépenser de l’argent pour collectionner des chats virtuels, des « CryptoKitties », les petites créatures qui donnent leur nom au jeu.

1,3 Million de Dollars dépensés

Mis en ligne le 28 novembre 2017, en à peine quelques jours, le jeu est devenu un véritable phénomène, qui engendre à lui seul près de 11 % des transactions actuelles sur le réseau Ethereum. Jusqu’à présent, 1,3 million de dollars ont été dépensés sur CryptoKitties ; certains chats virtuels ont été vendus pour des sommes dépassant les 20 000 dollars. Le kitty le plus prisé a par exemple atteint la somme de 113 000 dollars.

Des joueurs sont prêts à dépenser des dizaines de milliers de dollar, dans des transactions réalisées en Ether, des chats virtuels roses, bleus ou verts. À supposer que le jeu continue à gagner en popularité, ils pourront probablement revendre leurs CryptoKitties à des prix encore plus élevés.

Puisque le jeu fonctionne via le protocole Ethereum, il n’est géré par aucune entité centrale. Autrement dit, si vous possédez un chat dans CryptoKitties, il vous appartient littéralement. Le studio à l’origine du jeu précise d’ailleurs que chaque chat est unique et ne peut pas être détruit.

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*