Mise à jour de l’affaire Coincheck


Cette semaine, 534 millions de dollars de XEM, la crypto-monnaie native de NEM, ont été volés d’un important marché japonais de crypto-monnaie. Le 27 janvier, quelques heures seulement après l’annonce de l’attaque, les développeurs de NEM ont créé un système de marquage automatisé pour repérer les fonds volés par les pirates informatiques.

Les fonds volés seront retracés

Comme nous l’avons rapporté hier, 534 millions de dollars en XEM ont été volés dans des portefeuilles à faible sécurité qui manquaient de mesures de sécurité à signatures multiples. Les dirigeants de Coincheck ont ​​déclaré que tous les fonds étaient stockés dans un porte-feuille en ligne, ce qui a rendu les fonds des utilisateurs vulnérables à la faille de sécurité.

Peu de temps aprés, les représentants de NEM, et sa communauté de développeurs, se sont fermement opposés à l’idée de mener un Hard-Fork pour empêcher le recouvrement des fonds des utilisateurs sur un échange centralisé de crypto-monnaie.

Un Hard-Fork aurait pu être exécutée si 534 millions de dollars en NEM ont été volés en raison de la faute de la Blockchain NEM. Mais, puisque la violation de sécurité a été causée par l’absence de mesures de sécurité de Coincheck, l’équipe de développement NEM a légitimement refusé de mener un Hard-Fork.

Au lieu de cela, l’équipe de développement NEM a créé un système de marquage automatisé pour s’assurer que tous les fonds volés à Coincheck sont tracés. En étiquetant les fonds volés comme des fonds viciés, les échanges de crypto-monnaie peuvent maintenant facilement vérifier si des fonds NEM volés sont retirés ou déposés sur des plateformes de négociation réglementées.

Au cours d’une interview, Jeff McDonald, vice-président de « NEM Foundation », a confirmé le développement du système de marquage, et le travail que NEM Foundation mènera dans les semaines à venir pour éviter que les fonds volés soient encaissés ou convertis à d’autres crypto-monnaies.

À l’heure actuelle, les pirates informatiques à l’origine de la faille de sécurité de Coincheck, sont à court d’options. Il n’est pas possible pour les pirates de convertir les XEM volés en d’autres crypto-monnaies majeures, comme Bitcoin et Ethereum, vu que le système de marquage automatique alertera immédiatement les plateformes d’échanges sur les fonds contaminés.

En raison de la taille des fonds volés, il est également peu probable que les pirates passent par des échanges de crypto-monnaie à petite échelle pour convertir ou blanchir les fonds volés.

A ce stade, la seule option sûre pour les hackers est de garder les XEM volés.

Faveur importante

NEM, sa communauté de développement open-source, et la NEM Foundation ne sont pas obligé à développer le système de marquage au profit de Coincheck, notamment parce que les fonds volés sur le réseau Blockchain NEM, auraient circulé sur le réseau même s’ils ne sont pas récupérés. Mais, les développeurs NEM ont fait  à Coincheck et les investisseurs qui ont perdu des millions de dollars aprés l’attaque de piratage, une énorme faveur en créant volontairement une solution à un sérieux problème .

Tags

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez notre chaîne Telegram