Constantinople, le Hard Fork d’Ethereum face à des problèmes de test

Un problème de consensus prétendu dans les tests du projet de Hard Fork d’Ethereum, appelé Constantinople, a rendu Ropsten, le réseau de test « inutilisable », selon un tweet de la société d’infrastructure de blockhain Ethereum Infura.

Le tweet d’Infura conseille également les développeurs d’utiliser d’autres réseaux de test pendant que les développeurs d’Ethereum enquêtent sur le problème.

Comme nous l’avons indiqué ultérieurement, le Hard Fork est devenu actif sur le réseau de test Ropsten au bloc 4.230.000.

Cependant, les tests auraient provoqué un «problème de consensus sur Ropsten», ce qui a amené le développeur d’Ethereum, Afri Schoedon, à déclarer qu’il n’y aurait pas de Constantinople» en 2018.

En guise de clarification suite à cette déclaration ferme, Schoedon a indiqué le 14 octobre que lors d’une réunion des développeurs d’Ethereum, ces derniers s’étaient engagés à «ne pas être en mesure d’activer Constantinople cette année s’il y avait des problèmes majeurs sur Ropsten».
La prochaine réunion prévue sur le sujet serait le vendredi 19 octobre.

Ethereum Constantinople

Le Hard Fork Constantinople est une mise à jour Ethereum à l’échelle du système conçue pour accroître l’efficacité de la Blockchain.
Plus tôt cette année, le développeur d’Ethereum, Piper Merriam, a ouvert une EIP (Ethereum Improvement Proposal), une proposition d’amélioration d’Ethereum suggérant l’idée d’un Hard Fork d’Ethereum pour invalider les mineurs ASIC, considérés comme hautement centralisateurs.

Tags

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez notre chaîne Telegram