Les principaux pays explorant la cryptomonnaie pour contourner les sanctions américaines

Divers pays souffrent d’ embargos et de sanctions commerciales imposés par les États-Unis. Dans la plupart des cas, ces sanctions semblent justifiées, même si cela peut entraîner des problèmes financiers pour les parties concernées. Les trois pays suivants explorent des solutions de contournement liées à la crypto-monnaie, mais il reste à voir si l’un de ces efforts peut être couronné de succès.

Le Venezuela

Avec le Petro Vénézuélien, les responsables nationaux tentent de contourner les sanctions américaines imposées au pays. Jusqu’à présent, il reste à voir si le Petro servira un objectif ou introduira des cas d’utilisation réels, car aucun progrès réel n’a été réalisé à cet égard jusqu’à aujourd’hui.

Soutenir le Petro par des réserves de pétrole naturel fait l’objet d’un débat depuis quelque temps déjà. Plus précisément, rien n’indique que des réserves de pétrole du Venezuela soient extraites pour apporter de la valeur à cette monnaie numérique. Malgré cela, le président Maduro reste confiant que le Petro rendra le Venezuela encore meilleur à un moment donné. Un objectif ambitieux.

 L’Iran

Le gouvernement iranien a récemment dévoilé son plan pour lancer une crypto-monnaie nationale. Bien que contourner les sanctions imposées par les États-Unis ne soit qu’une partie de son objectif, il est devenu évident que ces contournements seront la principale raison d’explorer une telle technologie.

On s’attend à ce que la cryptomonnaie nationale de l’Iran fonctionne comme Bitcoin, bien qu’elle ne concerne que l’utilisation d’un « registre public » pour enregistrer les transactions. Beaucoup de détails concernant ce projet en particulier doivent encore être expliqués en détail, car il n’existe actuellement aucune date officielle pour le lancement de la cryptomonnaie nationale iranienne.

L’Ukraine

À l’instar de la plupart des pays, l’Ukraine n’a pas de règlementation pour Bitcoin, pour le moment. Cela n’est pas nécessairement inquiétant, même si l’ Ukraine abrite une communauté de Freelancers en pleine croissance, dont la plupart ont montré leur intérêt pour les cryptomonnaies. Bien que de nombreux utilisateurs explorent Bitcoin de manière légitime, pour l’instant, une compagnie maritime du pays a adopté une nouvelle vision, exploitant les cryptomonnaies comme moyen de paiement.

La société, connue sous le nom de Varamar Ltd., a commencé à accepter les paiements en Bitcoin pour le commerce avec les pays souffrant de sanctions commerciales. Leurs clients comprennent des sociétés au Yémen, au Soudan et au Qatar. Il est évident que l’utilisation des cryptomonnaies peut améliorer la position d’une entreprise sur le marché. Cependant, cela soulève également des questions sur la mauvaise réputation du bitcoin (Blanchiment d’argent..)

Tags

Articles liés

1 thought on “Les principaux pays explorant la cryptomonnaie pour contourner les sanctions américaines”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez notre chaîne Telegram