EthereumNews ethereum

Ethereum face aux ASICs

Ces derniers jours, plusieurs sources ont indiqué qu’Ethereum ne serait plus résistant aux ASIC les puces de mining. Pour garder sa resistance face à ce type de materiels de minage, une proposition de fork de la Blockchain Ethereum a été faite.

« To fork or not to fork », le débat fait rage au sein de la communauté Ethereum, face à l’arrivée d’une technologie qui bouleverserait l’équilibre du minage sur la Blockchain. À l’origine de cet affolement, divers rapports indiquant que plusieurs sociétés, dont BitMain, le leader du secteur, seraient sur le point de mettre au point des puces ASIC pour le mining de l’Ethereum. Ce type de matériel permet de dégager une puissance de minage incomparablement plus efficace, et donc plus rentable que des cartes graphiques, et rendraient donc ces dernières inutiles. Ceci augmentera ainsi le risque d’une centralisation.

Ethereum vx asic

Ethereum VS les ASICs

Les ASIC ont débuté avec Bitcoin. Cette Blockchain blocs a été conçue pour être entièrement décentralisée, les utilisateurs du bitcoin, la monnaie cryptographique, sont eux qui sécurisent le réseau.

Le processus de sécurisation et d’injection de nouvelles liquidités se fait grâce au matériel informatique, et l’algorithme crée un équilibre de façon que l’émission de nouvelles pièces cryptographique se fait de manière régulière et contrôlée.  Ainsi, si la puissance de calcul total du réseau double (par exemple si deux fois plus d’usagers minent), les bitcoins créés ne doubleront pas, mais seront répartis équitablement entre tous les validateurs: un mineur recevra donc deux fois moins.

Ce fonctionnement entre particuliers ne peut se faire que si le matériel est utilisé habituellement, comme un processeur ou une carte graphique. Mais le réseau Bitcoin a été déséquilibré avec l’apparition des ASIC (Application Specific Integrated Circuit ), qui ont considérablement augmenté la puissance globale du réseau Bitcoin, et ont éliminé le minage par les GPU, incapables de suivre la cadence.

Pour faire face à cette forme de centralisation de Bitcoin, Ethereum a été conçu en intégrant un stratagème qui se sert de deux points faibles des ASIC, les rendant ainsi incapables de fonctionner pour sa blockchain.

La blockchain Ethereum ne permet pas uniquement d’envoyer et de recevoir de l’argent virtuel. Son système de smart-contracts peut contenir n’importe quel type d’opérations. Extrêmement spécialisées, les cartes ASIC ne peuvent pas (en théorie) gérer ces types d’opération.

Si ces rumeurs s’avèrent exactes, il est probable que les constructeurs de ces composants aient réussi à détourner le système.

« Fork or Not To Fork »

Un développeur d’Ethereum a proposé une amélioration d’Ethereum (EIP) pour modifier l’algorithme de minage d’Ethereum afin de le maintenir résistant aux ASIC.

L’EIP 958 publiée sur GitHub par Piper Merriam, développeur du noyau d’Ethereum, propose qu’une résistance renforcée à ces ASIC soit implémentée dans l’instance d’Ethash, l’algorithme consensuel de preuve du travail (PoW) de cette blokchain.

« Je crois que le raisonnement selon lequel l’exploitation minière basée sur des ASIC conduit à une centralisation accrue », a écrit l’informaticien.

Cette EIP est une réponse directe aux rapports selon lesquels Bitmain, a développé un mineur ASIC Ethash et commencera à les expédier dans les prochains mois.

Tags

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez notre chaîne Telegram
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
Close