Ces plateformes d’exchange Crypto respectent vos données privées

Les plates-formes d’exchange offrant aux traders la possibilité d’échanger des crypto-devises ont progressivement commencé à appliquer des exigences d’enregistrement des nouveaux utilisateurs. Dans de nombreux cas, ces raisons sont justifiées par les règlements KYC et AML. Heureusement, il existe encore des échanges qui permettent aux utilisateurs d’échanger des cryptomonnaies sans nécessiter de compte vérifié.

exchange donnée privée

Vie privée et transparence:

Le problème concernant l’équilibre entre la vie privée et la transparence existe avant la naissance de Bitcoin. Les monnaies numériques décentralisées ont vu le jour pour répondre à la tendance de l’économie et des sociétés qui évoluent dans une direction Cashless, ce qui représente une vraie menace à la vie privée.

Ce nouvel équilibre a été contesté. De nos jours, les échanges cryptographiques se retrouvent pris dans la confusion entre; ce que leurs clients veulent en matière de confidentialité, et ce que les régulateurs leur demandent de faire pour la limiter. La vérification de l’identité a du sens dans le cas d’opérations crypto-fiat, à des fins fiscales ou pour prévenir des activités illicites. Mais les transactions crypto-crypto sont également devenues une cible, et on ne sait pas pourquoi. De nombreux pays, comme la Pologne par exemple, les exonèrent de toute imposition.

Les principales plateformes d’exchange de monnaies cryptographiques opérant aux États-Unis, en Europe et dans le monde collectent à présent des informations personnelles auprès des traders. Cela se fait parfois par le biais de programmes de fidélisation assortis de certains avantages et souvent justifiés par la nécessité de se conformer aux nouvelles règles KYC et AML. Ces demandes sont généralement accompagnées de promesses de protéger les données collectées. Les critiques ont toutefois averti que le risque de voir vos informations confidentielles se retrouver avec d’autres fournisseurs, d’être piratés par des hackers, ou partagés avec un gouvernement, pas nécessairement le vôtre, reste élevé.

Certaines plates-formes de crypto-trading ont pris en compte les préoccupations des utilisateurs de crypto-monnaie, et proposent des services qui comblent le vide laissé par les plateformes d’échange établies tels que Shapeshift.
Nous avons signalé certaines des solutions disponibles. Ces nouveaux exchanges ont depuis commencé à gagner en popularité parmi les amateurs de crypto, y compris la sélection suivante.

Des plateformes qui respectent votre vie privée

Un tel échange est Godex. Il offre des conversions rapides entre plus de 200 cryptomonnaies, sans limite d’échange autre que les montants minimums requis pour couvrir les frais. Selon un fil de discussion sur Bitcointalk, la plate-forme n’a pas de bureau central et son équipe est basée en Ukraine, aux États-Unis, en Italie et en Russie.

Les utilisateurs ne sont pas obligés à partager des données personnelles, à créer un compte ou à passer un enregistrement obligatoire. La fourniture d’une adresse e-mail est facultative pour les confirmations et la communication avec le support.
«Nous défendons la confidentialité absolue en effaçant toutes les données de transaction de nos serveurs en une semaine», indique Godex sur son site Web. Il conserve par exemple un minimum d’informations nécessaire au traitement des remboursements. Cela inclut le courrier électronique, le Hach des transactions et l’adresse de l’expéditeur.

Changer.com est une autre plateforme d’échange crypto-crypto qui ne nécessite pas de création de compte, bien qu’il offre des réductions pour ceux qui en créent un. Si vous ne le souhaitez pas, vous pouvez toujours échanger une quinzaine de cryptomonnaies en envoyant un e-mail. La plateforme de trading offre sa page principale en plusieurs langues et contrôle deux autres domaines; (exchanger.com) et (obmen.com). Les commentaires sur les forums crypto au sujet de ses services sont mitigés, la plupart des plaintes étant liées au fait que le support technique ne répond pas aux e-mails à temps.

Fairshift est un échange qui ne collecte pas de données supplémentaires sur les utilisateurs, à l’exception des informations nécessaires au traitement des transactions. Aucun compte n’est nécessaire pour utiliser la plate-forme et “aucune information personnelle qui peut être volée en cas de piratage ou autre compromis” n’est collectée.
Les données de base sur les transactions effectuées, y compris les remboursements, peuvent être consultées dans la section “Transactions passées” du site Web de Fairshift.

D’autres sites offrent une confidentialité limitée et un anonymat conditionnel. Simpleswap, par exemple, mentionne dans sa section FAQ «Oui, notre service est anonyme». Pourtant, l’échangeur en ligne note qu’il y a des exceptions. «Simpleswap collabore avec de nombreux partenaires. Nos partenaires, selon leur évaluation des risques et les directives européennes LAB, peuvent demander une photo de votre pièce d’identité valable dans votre pays et des informations sur l’origine de vos cryptomonnaies», explique la plate-forme sans préciser les noms de ses partenaires.

AVERTISSEMENT
CET ARTICLE EST UNE PRÉSENTATION ET NE PEUT EN AUCUN CAS ÊTRE CONSIDÉRÉ COMME UN CONSEIL EN INVESTISSEMENT.
CEPENDANT, VOUS DEVEZ FAIRE VOS PROPRES RECHERCHES AVANT D’INVESTIR ET ASSUMER L’ENTIÈRE RESPONSABILITÉ DE VOS DÉCISIONS.
Tags

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez notre chaîne Telegram