Une tentative ratée pour manipuler le marché Crypto


Hier, les médias américains ont reçu un faux courriel d’un individu prétendant être un représentant de la PBOC (Banque populaire de Chine). Le message contenait une fausse invitation à une conférence de presse entre les médias, la PBOC et la HKMA (Autorité monétaire de Hong Kong), affirmant que les deux organisations introduiraient de nouvelles mesures pour sévir contre tous les aspects et services du commerce de Bitcoin dans les deux pays, Chine continentale et Hong Kong.

Une tentative raté pour manipuler le marché Crypto

Le message a rapporté que le 14 février une conférence de presse serait tenue par le gouverneur adjoint de la PBOC  Pan Gongsheng concernant les monnaies numériques. Il a ajouté que la PBOC et HKMA envisageaient d’introduire de nouvelles lois qui mettraient fin à toutes les entreprises et services liés à l’industrie de la monnaie numérique, notamment: “les activités des particuliers et des entreprises, y compris les teneurs de marché, les exploitants miniers et les portefeuilles de crypto-monnaies”.

L’email disait: “La conférence de presse indiquera clairement que ni la Banque Populaire de Chine ni l’Autorité Monétaire de Hong Kong ne reconnaissent Bitcoin ou toute autre monnaie virtuelle comme ayant cours légal, rendant ainsi son utilisation comme monnaie officielle pour régler des dettes financières. En outre, le message a affirmé que les autorités introduiraient également de nouvelles lois interdisant l’extraction de crypto-monnaie, même si les autorités comprennent que la Chine abrite la plus grande communauté de mineurs bitcoin au monde.

Selon les porte-paroles des autorités monétaires de Hong Kong et de Beijing, aucun événement de ce type n’a été prévu. Le propriétaire de la boîte email, un fonctionnaire travaillant à la banque centrale chinoise, a déclaré qu’il a été victime d’un hack informatique.

Leonhard Weese, président de l’Association Bitcoin de Hong Kong, a déclaré que l’email était probablement envoyé pour provoquer plus de FUD (Fear, uncertainty and doubt) et de panique dans la communauté des crypto-monnaies, pour manipuler les nouvelles afin d’avoir un effet sur le prix dans un marché déjà baissier.

“L’objectif des expéditeurs de faux e-mails était de répandre des rumeurs et de paniquer les deteneurs des crypto-monnaies , dans l’espoir de manipuler le prix de Bitcoin, après avoir pris des positions courtes sur les futures Bitcoin et avoir parié que le prix de Bitcoin baisserait.”

Tags

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez notre chaîne Telegram