6 milliards $ de faux volumes d’échanges crypto chaque jour

Plus des deux tiers du volume quotidien total sont complètement fabriqués.

À partir d’août 2018, la BTI (Blockchain Transparency Institute) a publié une série de rapports mensuels affirmant que le marché mondial des échanges cryptographiques simule plus de 6 milliards de dollars de son volume quotidien (rapport BTI août 2018).
Les chercheurs de la BTI ont évalué l’activité des utilisateurs et le trafic des plus grandes plateformes d’échange de cryptomonnaies du marché, comparant leur volume de négociation projeté à d’autres métriques et ont utilisé les données collectées à partir des applications mobiles d’exchange et des APIs des sites de trading.

Ils ont découvert avec que 22 des 25 principales paires de trading examinées étaient liées à une fraude importante. Vingt de ces plates-formes d’échange affichent un taux de volume réel inférieur à 10% (volume rapporté par rapport au volume réel). De plus, la chose la plus étonnante est que 12 sont autour de 1%.

Liste d’échanges avec un taux de volume réel de 1% (rapport BTI décembre 2018)

En fait, pour simuler leur volume d’échanges, de nombreuses bourses utilisent des programmes automatisés (Bots) pour exécuter des opérations de  «Wash Trading».
Un exemple clair d’opérations de wash trading;  un compte A: achète 5 BTC à 20000 $, tandis qu’un autre compte B émet un ordre de vente de 5 BTC @ 20000 $. Une fois que la transaction est réglée, les rôles sont inversés et A revend à B pratiquement au même prix. Le montant total dépensé par les deux comptes est presque nul, car aucune des deux parties n’a réellement pris position sur le marché.

Le plus dangereux dans tout ca, c’est les nouveaux jetons libérés au prix d’échanges peu recommandables et qui gonflent ainsi leur volume, car cela crée un intérêt artificiel pour un nouveau jeton qui n’existerait peut-être pas. Une fois que la fausse bulle du volume des transactions apparaît, les victimes de l’escroquerie se retrouvent finalement avec des pièces / jetons dévalués.
À l’approche de la publication du rapport de BTI en août 2018, Star Xu, fondateur de la plate-forme d’exchange OKEx, aurait été arrêté pour des accusations de fraude liée aux cryptomonnaies en Chine.

À propos de la BTI « Blockchain Transparency Institute » 

L’organisation elle-même est un peu mystérieuse: confidentialité du domaine, aucune adresse enregistrée, un certificat “Let’s Encrypt TLS”, et aucune liste de noms ou de contacts.
Ils admettent qu’ils ne peuvent pas partager plus d’informations par peur de rendre leurs outils utlisés trop faciles à découvrir. Ils ont une liste de partenaires qui comprend Solidus Labs, Coin Space, Messari, Deepesh Chauhhari et autres. En outre, leurs partisans financiers comprennent Consensus Group, Bitwise Investments et 10 autres investisseurs.

Tags

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez notre chaîne Telegram