La FCA décide de ne pas appliquer la réglementation sur Bitcoin

Alors que le battage médiatique de Bitcoin gagne un fort élan mondial, des régulateurs continuent de véhiculer un sentiment négatif

Andrew Bailey, directeur général de la FCA (Financial Conduct Authority) du Royaume-Uni, a pris la décision de ne pas réglementer Bitcoin. La décision n’est pas indicative de l’approbation des investissements dans Bitcoin, malgré la déclaration qui semble dégager un sentiment positif concernant la crypto-monnaie.

Selon BBC, Mr Bailey et la FCA classent Bitcoin comme une marchandise, plutôt que comme une monnaie, car elle n’est pas représentée par un gouvernement ou une banque centrale d’aucune sorte. Les marchandises ne sont pas surveillées par la FCA, et donc l’établissement de contraintes sur Bitcoin échapperait techniquement à leurs responsabilités légales et à leur juridiction.

Afin de changer les lignes directrices actuelles qui indiquent quels actifs sont contrôlés par la FCA, les représentants du parlement et du gouvernement devraient apporter des changements à la législation qui leur conférerait ces responsabilités. Nous avons déjà vu des organismes de réglementation de partout dans le monde prendre en charge la mise en place de restrictions sur les transactions de crypto-monnaie.

Marchandise étrange

La déclaration de Mr Bailey fournit des arguments valables contre la sécurité de Bitcoin en tant qu’investissement. Les niveaux de volatilité élevés sont le premier indicateur d’un actif risqué. En outre, il est incroyablement difficile, voire impossible, d’évaluer la force motrice derrière les prix. Par rapport aux produits de base traditionnels, il devient beaucoup plus difficile d’analyser l’actif de façon longue et rigoureuse, ce qui peut mener à des conclusions fiables.

Une autre différence majeure entre Bitcoin et d’autres “produits” est le fait que l’offre de Bitcoin est fixe. Cela diffère des produits de base courants, tels que le coton, le soja et le café, où l’offre est modifiée de façon continue, en raison des taux de croissance variables et des quantités fournies par le monde entier.

Tags

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez notre chaîne Telegram