AltcoinsCalendrierComprendre ICOICONews altcoinsNews ICOPour réussir ICO

Rock Token; un nouveau record d’ICO

Une nouvelle crypto-monnaie, le Rock Token (RKT), vient de conclure son ICO de façon spectaculaire en atteignant son « Hard Cap » quelque seconde après le lancement de sa vente publique. Ce jeton est émis par une filiale de la bourse de Gibraltar. Dans cet article, nous revenons sur le succès spectaculaire de cette ICO tout en nous plongeant sur le produit qui va naître de celle-ci : une plate-forme d’échange de crypto-monnaies sous la supervision d’une bourse régulée.

La bourse de Gibraltar a décidé d’adopter une position avant-gardiste en ce qui concerne les crypto-monnaies en planifiant le lancement d’une plate-forme d’échange, le GBX (Gibraltar Blockchain Exchange). Du point de vue de la crédibilité, c’est donc un énorme plus. Son objectif est ambitieux :

« Le Gibraltar Blockchain Exchange a pour objectif de devenir une plate-forme de vente et d’échange de jetons se positionnant en tant que leader mondial, notamment auprès des investisseurs institutionnels. Basé sur les principes de la décentralisation et du consensus de la communauté, notre objectif est d’ouvrir une nouvelle ère de confiance, d’ouverture et d’adoption mondiale pour le secteur des cryptos. »

Comme nous avons grandement besoin de tels acteurs pour garantir la pérennité du complexe, le professionnaliser et augmenter la confiance, GBX a donc procédé à une ICO pour lever les fonds nécessaires à son développement. Elle a nommé son jeton en référence au célèbre rocher de Gibraltar: son nom est le «Rock Token». Premier élément remarquable de cette levée de fonds, elle a attiré des investisseurs comme Victory Square à l’occasion de sa vente privée qui a eu lieu entre décembre 2017 et début janvier 2018. Durant cette occasion, RKT a levé la somme remarquable de 21 millions de dollars. Avec un hard cap fixé à 27 millions de dollars, il ne restait donc plus que 6 millions de dollars de jetons disponibles pour le grand public. On pouvait s’attendre à une demande importante malgré les conditions de marché difficiles. Ce qui s’est passé, presque personne ne l’avait pourtant anticipé.

ICO du Rock Token : vendu en quelques secondes

Si les personnes qui faisaient partie de la liste blanche ont pu acheter confortablement des RKT le 7 février dans la limite individuelle fixée à 6146,8 RKT par inscrit, celles qui ont dû tenter leur chance le 8 février à l’occasion de la vente publique ont été pour la plupart déçues. Des 60 millions de jetons qui étaient en vente, 35 millions ont trouvé preneur dès le 7 février auprès des investisseurs qui avaient réussi à prendre place sur la liste blanche.

Il ne restait donc plus que 25 millions de tokens pour la vente publique, qui s’est tenue sur la plate-forme d’échange Quoine. On pouvait s’attendre à ce que les RKT restants trouvent preneur très rapidement, mais la vitesse à laquelle ils ont été vendus dépasse l’entendement. Quoine parle d’une seconde, GBX de 9 secondes, mais peu importe. En moins de temps qu’il faut pour dire « vendu », c’était terminé. Il y a donc énormément de déçus, tandis que ceux qui ont réussi à mettre la main sur des RKT, leurs tokens seront débloqués le 26 février à 12 heures GMT.


Cet article est une présentation et ne peut en aucun cas être considéré comme un conseil en investissement.
Decentral Magazine ne peut pas passer à côté des ICOs, mais ne peut également pas réaliser
des enquêtes approfondies sur les projets présentés.

Cependant, vous devez faire vos propres recherches avant d’investir et assumer l’entière responsabilité de vos décisions.

Tags

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez notre chaîne Telegram
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
Close