Le dernier Hack de Facebook: La Blockchain plus que jamais une nécessité

La semaine dernière, le 28 septembre 2018, le plus grand réseau social au monde Facebook a été victime d’un nouveau Hack. Cela a introduit des doutes quant à l’intégrité des informations des utilisateurs sur Facebook. Ces types de piratage sont de plus en plus répandus au sein des réseaux sociaux et constituent une nouvelle très fâcheuse pour des personnes comme Mark Zuckerberg, qui luttent pour que leurs plates-formes de réseaux sociaux soient plus sûres et plus sécurisées.

La réalité est la suivante: la technologie actuelle n’est pas assez puissante et solide pour bloquer et tenir à distance les Hackers et les attaquants illicites. Le secteur de la technologie exige actuellement une nouvelle option, une alternative que l’on peut trouver dans la technologie du « grand livre distribué » (DLT). L’attaque récente contre Facebook confirme la demande mondiale croissante de la technologie Blockchain pour protéger nos données en ligne.

Que s’est-il vraiment passé dans le hack d’informations?

Plus de cinquante millions de comptes d’utilisateurs réguliers ont été piratés illégalement lors d’une attaque de type (Worm), exploitant plusieurs vulnérabilités de Facebook.
Les vulnérabilités ont permis aux pirates d’obtenir les jetons d’accès des utilisateurs, un jeton numérique qui vérifie et authentifie les utilisateurs sur Facebook. Avec tout cela, les pirates informatiques illicites pourraient se poser comme s’ils s’étaient connectés légalement aux comptes d’utilisateurs, ce qui leur permettait d’accéder à de grandes quantités de renseignements personnels.

Selon CNBC , Carolyn Everson, vice-présidente des solutions de marketing mondiales chez Facebook, a commenté cette attaque:

C’était une attaque, une attaque qui obligerait les gens à comprendre trois bugs différents. C’est un intrus sans odeur et sans poids qui est entré que Facebook n’a pu le détecter qu’une fois qu’il a bougé.

Les attaquants sont restés inconnus en raison de la nature raffinée de cette attaque. Sans oublier le fait qu’il s’agissait aussi des vulnérabilités privées de Facebook. Ce hack a eu un impact décimateur sur Facebook et quelque 50 millions d’utilisateurs.

Comment la technologie Blockchain peut-elle améliorer cela?

Ce récent piratage est dû à des imperfections dans les technologies actuelles utilisées sur Facebook, des imperfections qui ne peuvent pas exister dans un modèle technologique Blockchain. Comme vous le savez, il existe déjà plusieurs réseaux sociaux basés sur Blockchain, tels que Steemit, APPICS  et Mastodon. Certes, en termes de popularité et de convivialité, ces importants projets ne sont pas aussi grands que Facebook, mais les réseaux sociaux traditionnels peuvent apprendre beaucoup des idées de Steemit.

L’utilisation de la technologie DLT pour sécuriser et protéger les données des utilisateurs de médias sociaux sera la prochaine étape gigantesque que ces entreprises devront accomplir si elles souhaitent se développer et développer leurs plates-formes.
« Facebook explore la technologie Blockchain », peut-être que ce hack sera le dernier, et que Facebook finira par prendre notre technologie au sérieux.

Tags

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez notre chaîne Telegram