Barcelone Blockchain forumForums

Hash Rush, le jeu à grande échelle alimenté par le ‘hash’

Hash Rush est le premier jeu, unique dans son genre, qui fait cohabiter le monde fantastique virtuel des jeux vidéos et le monde réel, par l’intermédiaire de la crypto-monnaie. En effet, en fonction de sa performance dans le jeu, le gamer, en gagnant une partie dans le monde virtuel, est rémunéré dans le monde réel par le biais de la crypto-monnaie.

Dans cette ère du monde technologique, connectant les personnes aux quatre coins de la planète, les joueurs visent l’augmentation de la puissance minière de leurs colonies. Ces dernières  sont directement liées à la ferme minière initiale des fondateurs. La puissance minière atteinte par le joueur est proportionnellement réglée en crypto-monnaie. Le jeu offre aux joueurs le choix entre : Ethereum, Ethereum-Classic, Monero et Z-cash.

D’un point de vue sécuritaire, le risque est presque inexistant, puisque le compte du jeu est lié directement au portefeuille Ethereum des fondateurs, l’encaissement est assuré par des contrats intelligents, donc son transfert peut s’opérer sans aucune interruption d’éventuels pirates, l’encaissement se fait alors en toute sécurité. Le pirate n’a aucune longueur d’avance sur le joueur, leurs contributions au jeu sont identiques, de même que leurs chances.

Principe du jeu

Monsieur Kristaps Vaivods, fondateur de Hash Rush, interviewé lors du forum « Blockchain Solutions 2017 » a expliqué le principe du jeu et son développement. C’est un jeu peuplé de ‘pirates d’espace’ où le joueur érige une base, construit sa propre colonie de miniers et constitue les unités et les outils nécessaires au travail de ces dernières.

Le principe est donc le suivant, les joueurs sont amenés à élargir leurs territoires et leurs colonies, qui doivent être maintenus et défendus, et à augmenter leurs puissances minières, lesquelles seront éventuellement converties en crypto-monnaie. Plus la puissance minière est importante, plus le règlement en crypto-monnaie est conséquent.

Hash Rush, feuille de route

Aujourd’hui, le jeu Hash Rush existe, grâce au financement participatif, une ICO entamée le 20 septembre et achevée le 20 octobre. Monsieur Artchy affirme qu’ils ont actuellement gagné 1,7 millions de dollars, et qu’ils ont atteint leur principal objectif initial, puisque ce budget couvre largement les frais de développement du jeu. Des fonds supplémentaires ont été collectés  à la fin du mois d’octobre, pour l’élaboration d’autres fonctionnalités sur le jeu.

Les jeux vidéos classiques payants , restent chers pour un joueur fidèle, qui doit payer pour accéder au jeu, et payer encore à chaque fois qu’il franchit une étape sur son parcours, ou qu’une mise à jour s’opère. Adoptant une conjoncture différente et plus confortable pour les gamers, Artchy assure que Hash Rush garantit des prix abordables, ceci faisant partie de leur stratégie de départ. Pour la première utilisation, les joueurs seront invités à acheter le jeu, mais les mises à jour seront gratuites.

Le lancement de la version alpha est prévue pour le mois de décembre, accessible à ceux qui ont rejoint la pré ICO et la première semaine de l’ICO, il sont approximativement 2000 personnes.

Et pour finir, l’été prochain, le Beta-Testing aura lieu. L’automne sera alors la meilleure saison pour le lancement du jeu et le début de son exploitation.

Hash Rush, l’équipe derrière

L’équipe est cosmopolite et expérimentée, composée de 17 membres. Elle procède au développement du jeu en Roumanie. La ferme des mines est basée à Riga,  le co-fondateur à Latvia, et le directeur marketing est en Amérique, travaillant déjà sur la planification de l’avenir de la marque et de sa communication pour les prochaines années.

Ce projet, par son caractère rémunérateur touchant à la crypto monnaie, rend le développement du jeu compliqué, et la collaboration avec un économiste est indispensable. Monsieur Raphael Nowocien est le chef de l’économie du jeu, il est avant tout un joueur. Il a travaillé sur plusieurs sujets à l’instar de ‘The  Witcher’ Au niveau de l’entreprise, et pendant plusieurs années, il a mené les actions financières relatives à l’investissement.

Ce projet est avant tout un divertissement, l’aspect artistique du jeu est primordial. Il est sous la direction de Monsieur Deny Damier, le concepteur principal de SIS en Asie Centrale, diplômé de l’école du design FZD, située à Singapoure, dont la notoriété est reconnue.

Le public français est le bienvenu !

Dans sa conception, le jeu consacre une de ses fractions aux ‘elfes de Highborn’ ayant comme cheffe Madame Viollet le public français en sera forcément intéressé et jouera un rôle primordial dans le développement du jeu. Actuellement, 50 % des collaborations s’effectuent avec des asiatiques, recevoir des gamers européens, et surtout français, est une ambition qui peut ravir.

Quelle expérience est requise pour le jeu ?

A présent, il ne s’agit que d’un jeu. Les fondateurs sont en train de diminuer les difficultés pour que le joueur puisse commencer le jeu sans avoir, au préalable, une connaissance approfondie des principes sous-jacents, sachant qu’il aura les tutoriaux nécessaires à sa disposition, avec tous les détails relatifs au portefeuille d’ Ethereum.

 

Rédaction: Kaouther Yatouji

Graphique: Raji Larbi

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez notre chaîne Telegram
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
Close