ICO UNIVERSA; Analyse complète

 

UNIVERSA, c’est une technologie / interface Blockchain rapide, prête pour la création de contrats et d’applications intelligents.

Notes et divulgation de l’éditeur: L’auteur ne détient pas d’enjeux d’entreprise ou de dividendes dans la startup. Cet article est informatif. Decentral Magazine encourage tous leurs lecteurs à se renseigner auprès d’un conseiller financier et à faire preuve de diligence raisonnable avant d’investir.

Avec la croissance rapide du crypto-monde, les technologies rivalisent pour devenir la tendance de la génération suivante. Cela crée une forte concurrence entre les start-ups, en essayant de sauver leur place et de germer dans le coeur du public. Dans cette course, même Blockchain, est sous surveillance microscopique.

Nous avons entendu parler du concept de Tangle; la décentralisation sans frais et sans exploitation minière. Il y a aussi le projet d’amélioration de la blockchain NEO  pour la rendre plus rapide et  plus forte

Cet article repréente une analyse de l’ICO d’Universa, et nous voici avec une longue liste de promesses.

UNIVERSA, selon le PDG Alexander Borodic

Comme l’explique son PDG Alexander Borodic, Universa vise à améliorer Bitcoin et Ethereum, grâce à des contrats intelligents faciles à produire. À la base, Universa est un projet d’infrastructure: elle tente d’initier et de nourrir un écosystème de paiements en crypto-monnaie beaucoup plus vaste, et des projets de développement de jetons connexes. En d’autres termes, le jeton UTN n’est ni une application de crypto-monnaie ni de blockchain.

Au contraire, Universa fournit une passerelle pour les futurs projets souhaitant utiliser des plateformes préexistantes pour le développement de leurs jetons.

Ils ont l’intention de le faire. C’est le même concept derrière Byteball, Tangle de l’IOTA et Block Lattice de Raiblocks. Ils ont tous prouvé qu’ils créaient des réseaux avec des temps de transaction extrêmement courts, des frais minimes et  faibles et une évolutivité améliorée.

les 19 pages du livre blanc, expliquent comment l’Universa Blockchain devrait fonctionner, ce qui correspond à la manière dont fonctionne un DAG.

Le document a certainement besoin d’un lecteur techniquement avisé, le livre blanc manque de terminologie, de définitions et une  feuille de route claire .

La relecture a révélée plusieurs fautes d’orthographe, des phrases extrêmement longues, des incohérences et un aspect visuel inférieur à la moyenne.

Le document ressemble plus à une initiative personnelle qu’à un travail d’équipe consolidé. Pour un projet visant à révolutionner le crypto-monde, on s’attendrait à plus, même d’un locuteur pour qui la langue anglaise est secondaire.

Le livre blanc et le site Web insistent tous deux sur les inconvénients de Blockchain, à savoir être lente, et les transactions de plus en plus chère.
Les mêmes communiqués promotionnels publiés dans certains  site de crypto-news (newsbtc, cryptopanic, bitcoincurrent, etc…) disent que: “Universa devrait rivaliser avec des projets à succès tels que Tezos (230 millions de dollars) et EOS (200 millions de dollars). Selon Borodich, la fondation d’Universa peut être comparée à la révolution dans le commerce, après l’avènement du papier-monnaie, ou de l’Internet, après l’apparition de HTTP”

A propos de l’ICO
La vente publique du jeton d’Universa, UTN, a débuté le 28 octobre 2017. Le hardcap ciblé est de 99 millions de dollars US au prix de 0,01 dollar par jeton. En d’autres termes, ce n’est pas vraiment Hard. Le site web fait la promotion d’un « Get free tokens » qui vous incite essentiellement à vous connecter pour goûter à l’amertume de la tromperie. Alors, en essayant de prendre part à la foule, on nous a demandé de fournir un minimum de 150 $ grâce à ICObacker. Donc, pour les lecteurs qui envisagent un investissement, voici le schéma de distribution des jetons:

                                      Distribution des jetons UTN. Source: Site Web d’Universa

 

Ainsi, la « Fondation » avec très peu d’informations à ce sujet obtiendrait 20% des fonds. Inutile de dire que le graphe n’est pas à l’échelle. Finance 101 nous a fait comprendre que la baisse de la demande pour les jetons pourrait avoir un effet coûteux sur les investisseurs. Il est probable que l’évolution des prix après la publication de l’ICO maintienne l’évaluation à un niveau élevé.

Principales étapes et feuille de route

Le quatrièm trimestre de 2017 marque l’API pour les applications et les blockchains, le crowdfunding de 5 semaines (débuté le 28 octobre 2017) et le développement des templates des Smart Contrats. Une fondation appelée « Blockchain Academy » devrait démarrer au premier trimestre de 2018.

L’équipe d’Universa

Le projet est géré par la Russie « Business Angel de l’année 2016 » et M. Borodich, qui a participé à 95 startups. Il est également le fondateur de ventureclub.co, et l’ancien directeur marketing de mail.ru

Enquêter sur le reste de l’équipe n’était pas aussi simple. Mr Alex Dovnar est évidemment difficile à enquêter avec les yeux fermés, et seulement un profil Facebook. Maxim Postnikov n’existe pas sur LinkedIn. Et Mr Sergey Chernox regardant vers le bas n’est pas très rassurant pour un projet de décollage.

Le site mentionne 20 membres d’équipe, qui se dépassent en expertise et en ancienneté.

Dernier mot à dire

Pour conclure, on peut dire que des inquiétudes tournent autour du projet dans son ensemble. Non que l’idée ne soit pas brillante, mais vu l’échelle, chaque détail compte, et personne n’est prêt pour une autre affaire « DAO ». Une incohérence du code peut signifier un piratage, et un sérieux coup à la crypto-industrie dans son ensemble.
Cela étant dit, de telles approches novatrices des défis liés à la cryptologie, ne peuvent que pousser les limites technologiques, et la campagne de l’ICO peut tout autant préparer des bases solides pour un registre réussi. Attendons pour voir.


Cet article a été publié en anglais sur en.decentral.news

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*