Le secret le mieux gardé de Satoshi

Pourquoi existe-t-il une limite de 1 Mo concernant les blocs Bitcoin?

Toute personne familière avec Bitcoin est consciente du problème énorme causé par la limite de blocs de 1 Mo et de la controverse sur la façon d’étendre le réseau. Il est probablement utile de regarder en arrière pour voir dans quelles circonstances  cette limite a existé, dans l’espoir que les crises futures peuvent être évitées par une solide compréhension du passé.

Il y a longtemps, dans un pays lointain

En 2010, lorsque la limite de blocs a été introduite, Bitcoin était radicalement différent de celui d’aujourd’hui. Theymos, administrateur du forum Bitcointalk et de bitcoin subreddit, a déclaré:

« Personne ne prévoyait l’exploitation partagée, alors nous  avons considérés tous les mineurs comme des noeuds complets et vice versa. »

”Je ne prévoyais pas les ASIC, ce qui cause beaucoup de centralisation minière. »

« SPV est plus faible de ce que je pensais. En réalité, sans que la grande majorité de l’économie gérant des nœuds complets, les mineurs ont intérêt  à trouver un terrain d’entente pour orienter les règles du réseau en leur faveur. »

« Le marché des tarifs ne fonctionne pas réellement comme je l’ai décrit et comme Satoshi l’a prévu et ce pour des raisons économiques qui prennent quelques paragraphes à expliquer. »

Il semble qu’à la fin de 2010, Satoshi se rendit compte qu’il devait y avoir une taille de bloc maximale, sinon certains mineurs pourraient produire des blocs plus gros que d’autres mineurs étaient disposés à accepter, et la chaîne pourrait se diviser. Par conséquent, Satoshi a inséré une limite de 1 Mo dans le code, et il l’a gardé secrète.

Agents secrets

Satoshi a gardé ce changement secret jusqu’à ce que le patch soit déployé, il a apparemment demandé à ceux qui ont découvert le code par eux-mêmes de se taire. Cela dit, il a possiblement  gardé les choses cachées pour minimiser les chances qu’un attaquant découvre comment utiliser un bloc illimité pour attaquer le réseau.

Theymos affirme:

« Satoshi n’a jamais utilisé IRC, et il a rarement expliqué ses motivations pour quoi que ce soit. Dans ce cas, il a gardé le secret et a demandé aux gens qui l’ont découvert de garder le silence jusqu’à ce que les choses se calment afin que les attaquants ne causent pas le changement des règles en cours. »

Il est également probable que Satoshi ne s’attendait jamais à ce que le blocage de 1 Mo soit un problème. À l’époque, la taille moyenne des blocs était d’ordre de grandeur inférieure à 1 Mo, et il semblait qu’il y ait suffisamment de temps pour trouver une solution. Satoshi lui-même a dit à propos de la limite de blocs:

« Nous pouvons changer progressivement, effectuer des changements s’ils s’avèrent nécessaires.’’

« Il peut être mis en place, comme:

   si (blocknumber> 115000)

   maxblocksize = largerlimit

Ceci peut commencer à exister dans les versions à venir, donc, une fois  ce nombre de blocs est atteint  et adopté, les anciennes versions qui ne l’ont pas sont déjà obsolètes.

Lorsque nous sommes près du nombre de blocs limite  , je peux mettre une alerte sur les anciennes versions afin de s’assurer qu’elles savent qu’elles doivent être mises à niveau. »

Il est évident que Satoshi prévoyait que l’élimination de la limite des blocs était banale , cela dit, il n’avait aucune idée qu’un tel petit changement de code, produirait une tempête.

Problèmes prévisibles

L’utilisateur de Bitcointalk « kiba » a récemment commenté, peu de temps après la création du cap:

« Si nous mettons à niveau maintenant, nous n’aurons  pas à convaincre plus de personnes plus tard dans le cas où  l’économie bitcoin continue de croître« .

En réponse au commentaire de Satoshi selon lequel la limite pourrait toujours être supprimée si nécessaire pour soutenir une capacité de transaction plus élevée, Jeff Garzik a souligné:

« L’IMO est une question de marketing. Il est difficile d’amener les gens à adhérer le système si le réseau est techniquement incapable de supporter des taux de transaction élevés.  »

De toute évidence, les avertissements étaient présents.

Pourquoi pas plus grand?

Beaucoup de gens se demandent pourquoi Satoshi n’a pas créé une taille plus grande, comme 8 Mo. La réponse est triple:

-Ceci n’était pas nécessaire, car même 1 Mo était plus grand que tous les blocs qui avaient jamais été minés.

-Il était techniquement facile de changer, en remplaçant simplement une valeur dans le code par une autre.

-Des blocs plus volumineux créent des défis techniques.

En 2010, la technologie Internet était  conçue de telle façon que les blocs les plus volumineux ne seraient pas  propagés correctement. En 2015, Theymos a évoqué:

« Un problème évident et facile à comprendre est que, pour être un nœud de réseau constructif, vous devez rapidement télécharger de nouveaux blocs pour  vos 8+ pairs. Ainsi, les blocs de 8 Mo nécessiteraient quelque chose de très approximativement (8 Mo * 8 bits * 7 pairs) / 30 secondes = 15 Mbit / s en amont, ce qui est une capacité amont exceptionnelle. Comme la plupart des gens ne peuvent pas le faire, le réseau (tel qu’il est actuellement conçu) s’effondrerait du manque de capacité en amont: il n’y aurait pas assez de capacité de téléchargement total pour que tout le monde puissent télécharger des blocs dans le temps et le réseau serait souvent «hors synchronisation» (causant des problèmes et des divisions temporaires dans l’état de chaîne global) . »

Segregated Witness et Lightning Network

Bitcoin d’aujourd’hui utilise un code appelé Segregated Witness (SegWit) pour séparer les signatures des données de transaction, permettant efficacement au réseau de «tricher» en créant des blocs plus importants que 1 Mo, tout en les comptant comme étant en dessous du cap. SegWit corrige également une vulnérabilité appelée malléabilité de transactions, permettant la création de quelque chose appelé le lightening network.

Le  lightening network est envisagé comme un moyen pour les utilisateurs et / ou les commerçants de Bitcoin d’ouvrir des chaînes de paiement entre eux de manière sécurisée et sans confiance. Les fonds peuvent être échangés entre ces parties sans que les transactions soient écrites dans la Blockchain. Cela maintient la Blockchain peu volumineuse, capable d’être servie par des ordinateurs raisonnablement puissants. Le Lightening Networ aurait périodiquement besoin de s’ancrer à la Blockchain Bitcoin principale, néanmoins, il permettrait d’énormes augmentations de la capacité de transactions ainsi que  des augmentations très faibles de la taille de la Blockchain.

Jusqu’à présent, il n’y a pas de mise en œuvre efficace du network lightening sur le réseau principal, bien qu’il existe des versions sur test net. Le réseau Lightning sera entièrement facultatif, et les utilisateurs peuvent choisir d’envoyer des transactions ordinaires, s’ils le souhaitent.

source:https://cointelegraph.com/news/satoshis-best-kept-secret-why-is-there-a-1-mb-limit-to-bitcoin-block-size

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez notre chaîne Telegram