Lenovo tente d’acquérir le monde Blockchain


Les leaders de la technologie ne cessent d’attirer les utilisateurs en inventant des trucs liées à la technologie Blockchain dans leurs systèmes.

Citons quelques exemples récents qui montrent que la Blockchain est la meilleure technologie qui vaut vraiment la peine d’investir ; Samsung, le fabricant des puces ASIC pour l’exploitation minière, Microsoft, le prévoyant de la mise en place du système d’identification basé sur blockchain et Atari qui fabrique ses propres crypto-monnaies.

Lenovo aussi, la compagnie chinoise multinationale, faisais partie également de cette liste, d’après son expérience avec la technologie Blockchain a commencé l’année dernière.

À l’époque, Forbes rapportait que IBM avait commencé à travailler avec la société sur un système de facturation basé sur la technologie blockchain. Dernièrement, le rapport suggérait que l’arrangement des processus de facturation des données opérationnelles doit être plus transparents traçables.

Maintenant, Lenovo prévoit d’utiliser un système basé sur blockchain pour l’authentification des documents physiques.

L’USPTO (US Patent and Trademark Office) a récemment publié une application, dans laquelle Lenovo décrit une configuration qui utilise des signatures numériques codées pour des documents physiques. L’installation peut être traitée par des ordinateurs et d’autres machines, afin de vérifier l’intégrité et la légitimité d’un document.

D’abord la signature est décodée par la machine de traitement, puis traduite dans une carte numérique du document, qui peut ensuite être comparée à la copie physique originale portée manuellement. L’application indique que la signature numérique représente une “Blockchain sécurisée”, avec une série de signatures numériques représentant des blocs.

Lenovo précise que sa ” Blockchain sécurisée ” fait référence à une base de données distribuée qui maintient une liste d’enregistrements de données protégées contre toute falsifications ou révision. “

La société a déclaré que chaque bloc fournira “des informations sur le document physique original à différents moments”.

De cette façon, l’utilisation des signatures numériques codées dans les documents, garde la sécurité et l’assurance que le document original n’a pas été modifié après la signature.

Lenovo a également écrit à propos de son produit:

«En utilisant la blockchain sécurisée, n’importe qui peut valider qu’il possède le document physique authentique même si plusieurs copies réelles existent et que plusieurs personnes ont fait des entrées dans la chaîne de modification.

Si des obstacles existent, elles apparaîtront comme “des blocs orphelins” dans la chaîne. Pour valider une copie réelle (en papier), l’utilisateur de l’appareil électronique prend une photo du code imprimé sur le document physique.»

Lenovo, est juste un exemple des multiples entreprises chinoises qui ont contesté les interdictions de crypto-monnaies en Chine. L’interdiction ne les a pas empêchés de chercher des failles et des façons d’entrer dans le monde de la Blockchain.

Tags

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez notre chaîne Telegram