Malte lance la première ICCO au monde

Malte, la Crypto-île  témoigne de la première plate-forme mondiale d’ICCO (Initial Convertible Coin Offering). Le projet est une nouvelle direction innovante pour l’importante communauté crypto de Malte et pourrait marquer un nouveau chapitre dans l’émission de crypto-tokens.

Malte lance la première ICCO au monde

Malte est un acteur important dans le monde crypto, avec son gouvernement embrassant activement tout ce qui concerne la technologie Blockchain. Maintenant, la petite nation méditerranéenne s’est retrouvée comme le point de départ d’un nouveau type d’actif. L’ICCO est essentiellement un jeton qui sera convertible en actions de la société à la fin de leur période de maturation de 3 ans.

Ce nouveau type d’actif a été qualifié de «warrant tokenized convertible» (garantie tokénisée convertible) par la MFSA (Malta Financial Services Authority). Il est lancé par Palladium et sera supervisé par un prospectus qui doit être approuvé par la MFSA afin de s’assurer qu’il est conforme à la réglementation financière de l’UE. Après trois ans, les jetons seront convertibles en actions.

Lors d’une conférence de presse, le fondateur de Palladium , Paolo Catalfamo, a expliqué ses espoirs pour le projet :

Nous nous attendons à ce que ce projet, qui créera plus de 100 opportunités d’emploi, soit un point de repère historique et qu’il comble le fossé entre les services financiers traditionnels et les crypto-monnaies.

La perspective de création d’emplois et de croissance économique est une aspiration partagée par le Premier ministre maltais Joseph Muscat. Il a expliqué le grand enthousiasme de son gouvernement pour la technologie blockchain, et espère que Malte continuera à être à la pointe et sera en mesure d’exploiter pleinement le créneau économique offert par les crypto-monnaies.

Les trois lois sur la Blockchain qui ont été votées au Parlement, constituent le début d’un nouveau voyage passionnant, ce qui place Malte sur la ligne de front de la crypto-monnaie.

La réglementation a toujours été une zone grise pour les cryptos, et souvent considérée comme un obstacle à l’entrée dans l’espace. Malte est l’un des rares états à disposer d’un cadre réglementaire pour faire face à la crypto-sphère. Catalfamo fait l’éloge de ceci, mais voit que plus d’états doivent adopter des cadres réglementaires. Il a également déclaré que la méthode ICCO est l’une des opportunités les plus excitantes dans l’espace.

Les investisseurs institutionnels reconnaissent l’ampleur de l’opportunité, mais le manque de réglementation les a empêchés de regarder de plus près. Nous nous attendons à ce que la solution de Palladium change cela. La technologie blockchain permettra aux clients d’utiliser des comptes multi-actifs conformes à la réglementation pour gérer les transactions fiat et cryptos.

Les Tokens de Palladium sont en pré-vente depuis hier, le 12 Juillet, avec un objectif initial de 150 millions d’euros. Les fonds d’investissement seront utilisés de la manière suivante, selon Catalfamo:

50% iront à l’acquisition d’une participation majoritaire dans une banque européenne; 35% pour la création d’une plateforme d’échange de monnaies cryptographiques réglementée, et 15% pour des investissements stratégiques dans des services financiers et des sociétés de blockchain.

La plateforme d’échange Palladium sera une joint-venture entre Palladium et deux autres sociétés. Unikrn et Bittrex.

Le PDG de Bittrex , Bill Shihara, a déclaré à propos du projet:

Notre partenariat lancera une nouvelle plate-forme de trading alimentée par la technologie Bittrex, et ses clients auront accès à la grande sélection de jetons utilitaires innovants listés sur Bittrex, que nous avons choisi en utilisant notre processus d’examen de tokens leader du secteur.

L’arrivée des ICCOs marque certainement un tournant dans l’évolution des crypto-monnaies, dont les produits deviennent de plus en plus complexes. Il est probable que Palladium ait été lancé à Malte, sans doute l’un des endroits les plus excitants de la carte blockchain. Le pays a pris de nombreuses mesures pour adopter la technologie dans divers domaines. Le gouvernement prévoit de lancer prochainement un «laboratoire de blockchain», dont le but sera de former les fonctionnaires à son utilisation. L’Université de Malte lance également cette année des cours de blockchain dans le but de créer de l’employabilité dans ce secteur.

Tags

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez notre chaîne Telegram