Miner de la monnaie numérique peut être très différent en 2025

L’extraction de la monnaie numérique a atteint le point où tous les équipements miniers combinés utilisent plus d’électricité que l’Islande. Cependant, la capitalisation boursière de crypto-monnaie est encore minime par rapport à d’autres marchés traditionnels. Une telle consommation d’électricité pourrait bientôt devenir insoutenable si le taux d’adoption des devises numériques continue de croître à son rythme actuel.

Difficulté minière croissante

La difficulté d’extraction de Bitcoin est ajustée tous les 2016 blocs  pour rester à environ 10 minutes par bloc. Au fur et à mesure que de nouvelles capacités d’extraction sont mises en ligne, la difficulté augmente en conséquence. Ainsi, la difficulté augmente proportionnellement à l’augmentation du pouvoir informatique du réseau

La difficulté du « mining » de l’Ether et de Bitcoin a augmenté de façon exponentielle depuis l’apparition de leur genèse respective. Cette tendance continuera probablement à mesure que l’adoption continue de croître. Par conséquent, les mineurs de devises numériques devront constamment acquérir des équipements miniers plus puissants. Les temps où tout le monde peut miner Bitcoin avec son ordinateur personnel sont passés.

Plus centralisé

La difficulté de l’exploitation minière a obligé les mineurs à continuer à acheter des équipements miniers nouveaux et plus puissants. Le problème, c’est que ces superordinateurs sont également très coûteux, ce qui crée un obstacle important à l’entrée que seuls ceux avec des poches pleines peuvent le surmonter. L’exploitation minière bénéficie grandement des économies d’échelle, ce qui limite encore la compétitivité des mineurs de petite taille.

Pour cette raison, l’exploitation minière est fortement centralisée. AntPool affirme être la plus grande entreprise de « cloud mining » dans le monde, contrôlant 17,82% de la puissance de connexion du réseau Bitcoin. La plupart des sociétés minières sont situées en Chine en raison du faible coût de l’électricité et du travail.

 

À mesure que le taux de hachage des réseaux Blockchain augmente, la quantité de matériel minier continuera de croître. Ces ordinateurs miniers consomment d’énormes quantités d’énergie, et ceci dans l’ensemble du marché de la crypto monnaie dont la taille est relativement minime.

On peut  imaginer combien d’électricité sera utilisée pour l’exploitation minière si la monnaie numérique devient dominante. Malheureusement, l’électricité qui alimente ces machines provient habituellement de sources d’énergie non renouvelables, ce qui contribue au changement climatique.

La société autrichienne HydroMiner est l’une des rares entreprises minières qui envisagent de rendre les mines plus durables et rentables en utilisant les énergies renouvelables. Nadine Damblon, directrice générale chez HydroMiner, a souligné dans une interview à CoinNoob qu’il y a déjà des entreprises qui utilisent l’énergie solaire pour l’exploitation minière, mais que la puissance hydroélectrique est probablement la meilleure solution car elle est plus consistante et parce que l’eau peut ensuite être utilisée pour refroidir l’équipement de minage.

Preuve de possession, proof of stake

Dans un réseau de PoS (proof of stake), chaque validateur possède une partie du réseau. Ceci est très différent de la preuve de travail (POW) où chaque validateur doit posséder un équipement minier coûteux. PoS encourage également une plus grande décentralisation du réseau, puisque tous les titulaires de devises sont impliqués dans la sécurisation du réseau proportionnellement à la quantité de monnaie qu’ils possèdent. En outre, PoS est extrêmement efficace en énergie, car il n’est pas nécessaire de faire des calculs informatiquement difficiles. Cela permet également des validations beaucoup plus rapides.

Les blocs sur la Blockchain de Bitcoin seront toujours vérifiés via PoW. Cependant, Ethereum se dirige vers PoS avec son nouveau protocole « Casper ». En cas de succès, cela permettra aux détenteurs d’éther de mettre leurs pièces dans un contrat intelligent en échange de frais de transaction. Beaucoup regardent Ethereum pour voir s’ils peuvent résoudre les problèmes jusqu’ici difficiles à résoudre avec la proof of stake.

Source: https://cointelegraph.com/news/digital-currency-mining-may-look-much-different-in-2025

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez notre chaîne Telegram
Close