La Nouvelle-Zélande et le Canada commencent à se positionner autour des crypto-monnaies

 

Au cours du mois dernier, plusieurs banques centrales ont abordé le Bitcoin et les crypto-monnaies. La banque centrale néo-zélandaise a publié une déclaration cherchant à éduquer les citoyens sur les principes fondamentaux qui sous-tendent les crypto-monnaies, ainsi que sur leurs implications pour la politique monétaire. Le gouverneur de la Banque du Canada, quant à lui, à  déclaré que les crypto-monnaies doivent être considérées comme des actifs ou des titres plutôt que comme des devises.

La Nouvelle-Zélande

La Nouvelle-Zélande est l’un des rares pays qui a adopté une approche pédagogique concernant les crypto-monnaies. La banque centrale de Nouvelle-Zélande (RBNZ) a publié un document traitant des crypto-monnaies. Ce document de 44 pages intitulé « Crypto-monnaies – Une introduction sur des fonds pas si drôles ». La RBNZ cherche à mieux faire comprendre ces technologies au public, en expliquant notamment les risques liés à l’utilisation des crypto-monnaies. Les implications de ces technologies pour les consommateurs, les systèmes financiers, la politique monétaire et la réglementation financière sont également abordés. Le document détaille également les fondements et l’historique des crypto-monnaies.

Le Canada

Le Canada, quant à lui, considère les crypto-monnaies comme des actifs ou comme des titres. En effet, plutôt ce mois-ci, le gouverneur adjoint de la Banque du Canada, Carolyn Wilkins, a déclaré que « les crypto-monnaies ne sont pas des devises. » Concernant les ICOs, on ne connait pas le point de vue de la Banque du Canada. En effet, lors d’une interview qu’elle a accordée à Boomberg, Mme Wilkins a déclaré : « Nous ne sommes pas un organisme de réglementation des valeurs mobilières, et ce n’est pas le rôle de la Banque du Canada de faire un commentaire sur les ICO. » Par ailleurs, Mme Wilkins a exprimé son enthousiasme pour la technologie Blockchain en ajoutant : « Ce qui est prometteur c’est la technologie des registres distribués, car elle fournit des opportunités pour créer de hauts rendements sur les marchés financiers.

Source : Newsbitcoin

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*