Pas d’interdiction, la Malaisie compte réglementer les crypto-monnaies

 

L’organisme de réglementation et de surveillance des valeurs de la Malaisie a révélé des plans en vue de réglementer le commerce de crypto-monnaies dans le pays.

Dans un discours à la conférence SCxSC Digital Finance à Kuala Lumpur, Ranjit Ajit Singh, président de la Commission de Sécurité (SC), a souligné les progrès réalisés dans la promotion et le développement des technologies financières sur les marchés numériques.

Ranjit a ajouté que l’autorité garde un œil sur l’espace de négociation de la crypto-monnaie en «examinant les règlements et les lignes directrices pertinents pour faciliter les cas d’utilisation fonctionnelle et efficace des actifs numériques sur le marché des capitaux» avec la surveillance réglementaire crypto-monnaie établie et actifs numériques.

Parlant aux journalistes en marge de la conférence FinTech, Ranjit a déclaré :

« Le niveau d’intérêt et la demande de crypto-monnaie sont en hausse et il est important que les régulateurs reconnaissent et adoptent cette tendance … Nous espérons pouvoir l’avoir (la réglementation) dans quelques mois, mais j’hésite à donner un délai précis».

Le responsable de la réglementation a révélé que la SC de Malaisie examinait des modèles adoptés par d’autres homologues de réglementation dans le monde avant de définir son propre cadre.

Ranjit a également confirmé que le régulateur travaillait avec ‘Bank Negara Malaysia’, la banque centrale du pays, pour développer et installer le cadre dans les mois à venir.

« Avec la BNM, nous examinerons attentivement la zone pour appliquer le bon cadre. La SC est en charge des marchés secondaires, donc notre position sur le trading des crypto-monnaies est d’élaborer des règlements que les lieux de négociation ont les bonnes conditions en place pour l’intégrité du marché, ainsi que des fins de protection des investisseurs»

Le passage à la réglementation sera un soulagement pour les traders de crypto-monnaies du pays, tant au niveau commercial que institutionnel, après que la banque centrale ait refusé d’exclure une interdiction générale des crypto-monnaies il y a moins d’un mois.

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*