Introduction aux « Blockchains autorisés »

Pourquoi Bitcoin n'était pas suffisant?

Tout a commencé début 2009 lorsque le premier bloc de la Blockchain Bitcoin a été extrait et la première récompense de 50 BTC a été collectée. Nous avons appelé cela une Blockchain.

Quel est le meilleur moyen de définir une Blockchain? Je dirais que la meilleure définition est sans doute la suivante: “un journal de transaction immuable, permettant uniquement des ajouts”.

Voyons aussi de plus près comment les participants peuvent rejoindre ce réseau. Il n’y a pas de restrictions et tout le monde peut à tout moment télécharger l’intégralité du livre et l’explorer. Ces types de blockchain sont appelés ‘sans permission’ ou –Perimissionless Blockchain-.Bitcoin, Ethereum, Litecoin, etc., appartiennent à cette catégorie. Ils sont également construits avec l’ anonymat et la transparence des identités, et peuvent avoir des problèmes de performances et d’évolutivité.

Permissioned Blockchain autorisé

Lorsque vous développez votre modèle économique, selon vos besoins, vous recherchez peut-être un écosystème plus “géré”.

Les Blockchains autorisées – Permissioned Blockchain

L’ADN d’une Blockchain autorisée n’est pas différent de la nature d’une Blockchain sans permissions. À l’exception d’un gène qui a été muté.
L’unique différence consiste à la présence (ou de l’absence) d’une couche de contrôle d’accès intégrée aux nœuds de la Blockchain.

La différence principale entre un réseau de Blockchain  autorisée bien conçu et un réseau de Blockchain non autorisé; est la capacité des participants du réseau à limiter le nombre de personnes pouvant participer au mécanisme de consensus de la Blockchain.

Ce sont des écosystèmes en boucle fermée où toutes les entités sont définies et pré-approuvées. La plupart du temps, le concept de mining et de crypto-monnaie n’existe pas dans ce type de Blockchains. Plus important encore, ils résolvent de nombreux problèmes d’évolutivité et de performances des Blockchains sans permission, –Permissionless Blockchains.

Hyperledger Fabric est un bon représentant de cette catégorie. Il s’agit d’un framework Blockchain qui permet à des composants, tels que les services de consensus et d’adhésion, d’être plug-and-play.
Hyperledger Fabric se concentre sur l’utilisation de la Blockchain pour les entreprises. Par conséquent, les participants de la Blockchain doivent être identifiés et chaque entité ou transaction est associée à un certificat géré par une autorité centrale.

Nous avons donc des Blockchains autorisés et des Blockchains sans permission. Quel est le meilleur?

Lorsque vous concevez une solution ou un projet, vos besoins vous indiqueront quel type de Blockchain utiliser.
Une technologie parfaitement sécurisée n’existe pas, et la Blockchain sans permission est extrêmement vulnérable aux manipulations de données et aux attaques 51%.

Bien sûr, les Blockchains autorisés ne sont pas parfaites, et loin d’être complétement décentralisées, mais elle ont une entité qui contrôle et peut atténuer le risque de transactions malveillantes.

Tags

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez notre chaîne Telegram