Qtum: le sommeil du géant

 

Le grand Napoléon Bonapart l’a dit il y a plus d’un siècle: « La Chine est un géant endormi, quand elle se réveillera, le monde tremblera ». Et ce géant a secoué le monde des crypto-monnaies par tous les moyens. Qu’il s’agisse d’énormes volumes de transactions, d’énormes capacités minières ou de projets et d’ICO parmi les plus médiatisés, cet étonnant changement de statut qu’on repose en grande partie sur le ‘dragon rouge’.

Aujourd’hui, nous allons minutieusement passer en revue l’intrigant projet de Qtum. Nominé pour être «la meilleure équipe de Chine et d’Asie» par le co-fondateur d’Ethereum Anthony Di Iorio, tous les regards sont fixés sur le projet. Commençons par une vidéo d’introduction.

 

 

Un coup d’oeil sur Qtum

En termes simples, Qtum est un projet Blockchain Open Source, mis en place par la fondation “Qtum” basée à Singapour. Il est largement considéré comme une «plate-forme hybride d’application blockchain». La technologie sous-jacente du projet est une ‘fork de bitcoin core’, un «AAL» (Account Abstraction Layer) permettant de multiples machines virtuelles y compris la machine virtuelle Ethereum (EVM) et un consensus Proof of stake. Ceci est conçu pour une exécution des contrats intelligents et des applications décentralisées (DAPPs). L’AAL agit ici comme un pont entre l’EVM et l’UTXO  (Unspent Transaction Output), le modèle de Bitcoin Core.

Sans connaissances en informatique, vous vous arrachez probablement les cheveux maintenant. Alors, simplifions les choses: c’est un projet qui améliore la Blockchain, avec des cas d’utilisation industriels, l’évolutivité et la facilité d’implémentation à l’esprit.

Quelles sont ces améliorations sur l’actuelle Blockchain Ethereum?

Tout d’abord, il n’utilise pas la preuve de travail (PoW) pour la validation des transactions. C’est précisément la raison pour laquelle Ethereum ne chevauche pratiquement pas la plupart des applications industrielles.
Deuxièmement, Qtum est bien conscient des failles de sécurité qui peuvent exister sur la blockchain Ethereum. Ces flux expliquent certainement les multiples hard forks donnant plusieurs versions d’Ethereum. En fait, il y aura plus de forks pour mettre en place un consensus de preuve de participation.
De plus, Qtum n’a pas besoin d’exploration, ni de fork. Le projet se targue d’être modulaire, optimisé et conçu pour une adoption rapide par l’industrie.

Comment ça marche ?
Qtum n’est pas simplement une fork de Bitcoin et Ethereum. Il faut un incroyable génie pour combiner une blockchain de sortie de transaction non dépensée UTXO(unspent transaction output) avec l’EVM (Ethereum Virtual Machine). Ainsi, la solution de Qtum, est l’AAL  (Account Abstraction Layer), qui sert d’interface entre la blockchain et l’EVM.
La percée ici est d’utiliser tous les contrats intelligents VM compatibles avec l’AAL afin de remplacer l’EVM. L’équipe Qtum a déjà annoncé son intention de développer une machine virtuelle avec contrats intelligents x86 pour Qtum. Une telle architecture compense les problèmes rencontrés dans Solidity (le langage de programmation pour la mise en œuvre de contrats intelligents sur la Blockchain Ethereum) et l’EVM. Il permet aux développeurs de programmer des contrats intelligents dans des langages de programmation populaires tels que C, C++, C # et Java.
Enfin, la version de Qtum de Bitcoin Core est connue sous le nom de protocole de gouvernance décentralisé “DGP” (Decentralized Governance Protocol). DGP permet aux propriétaires de voter, et permet des changements à un ensemble limité de paramètres de blockchain (par exemple la taille de block et le temps de block) sans avoir besoin de  hard forks.

Le livre blanc
L’aspect général, le contenu, tout ce qui s’y rapporte, raconte une histoire cohérente et prometteuse; Ces gens savent de quoi ils parlent et ils sont bel et bien sur le bon chemin.
L’oeuvre est une documentation technique qui explique les failles de la plate-forme actuelle d’Ethereum Blockchain (à savoir l’évolutivité, le concept de PoW coûteux et gourmand en énergie, l’applicabilité limitée dans l’industrie). Il présente également la plate-forme de contrats intelligents proof of stake de Qtum.
Le deuxième livre blanc disponible, intitulé « Qtum Blockchain Economy » est axé sur le marketing, et fournit plus d’informations sur la vision de base, et ICO.

Le jeton Qtum
Il y a 100 millions de jetons ERC20. Une partie de ces jetons a été échangée contre des jetons Mainnet .De plus, les récompenses de PoS, le total est théoriquement un peu plus de 100 millions. Coinmarketcap confirme en le plaçant à 100.235.984 jetons au moment de la publication.
Grâce au processus de Pos, les blocks récompenseront toujours les mineurs avec un nouveau Qtum. Par conséquent, l’offre totale de Qtum augmentera avec le temps. Une inflation est systémique dans ce modèle. En fait, le taux d’inflation diminue à mesure que l’offre totale augmente et que les récompenses par block restent constantes. La récompense de block actuelle est de 4 Qtums. Le temps de block est de 2 minutes. Cela se traduit par environ 2880 Qtums générés par jour.

Pour ceux qui sont intéressés à Pos de Qtum, voici un tutoriel.

D’un autre côté, voici l’allocation symbolique, telle que présentée par le Qtum Foundation Economical Model

Ainsi, 20% vont aux «initiateurs, bailleurs précoces et équipe de développement»,  une autre 20% au développement des affaires. Du bon côté, l’équipe promet que l’allocation changera au fil du temps, avec la plupart des jetons (jusqu’à 80%) vers le pool communautaire. Cela va se passer autour de la quatrième année.
Actuellement, le Qtum est un actif numérique tendance, plutôt qu’une crypto-monnaie. Les gens le négocient en grande partie sur les bourses sud-coréennes Bitthumb et Coinone. Le marché est haussier, et les acheteurs ,poussés par FOMO, sont prêts à payer de plus en plus ou à courir après un retour sur investissement rapide.
Qtum est également disponible sur d’autres plateforme d’échanges importantes comme Bittrex, Binance, Bitfinex, et EXX.

Voici le graphique montrant l’augmentation massive de 141% de la valeur de Qtum en un mois.

Courbe des prix Qtum (du 16 novembre au 16 décembre 2017). Source: coinmarketcap

 

Tableau des prix Qtum (du 16 novembre au 16 décembre 2017). Notez le niveau de support précédent à 11 USD et le niveau de résistance précédent à 18 USD. Source: coinmarketcap

L’équipe

L’équipe, représentée ci-dessous, est dirigée par le PDG Patrick Dai (co-fondateur du projet), un doctorant et un ancien chef de produit Alibaba.

De plus, Jordan Earls, qui  développe des logiciels depuis l’âge de 13 ans, a passé en revue plus de 100 altcoins et a identifié plusieurs exploitations des crypto-monnaies. Un autre membre de l’équipe hautement considéré est le cofondateur et développeur principal Neil Mahi, il est titulaire d’une maîtrise en administration des affaires de l’ISCAE mais spécialisé plus tard en informatique, il possède une expérience de vingt ans dans le développement de logiciels et quatre ans d’expérience dans le domaine de la blockchain. Il y a aussi des anciens employés des plus grandes entreprises chinoises, dont Alibaba, Baidu et Tencent dans l’équipe.

L’équipe Quantum. Source: Site officiel

Jalons et route à venir
L’article suivant du blog Qtum, présente un bon aperçu des jalons et la feuille de route du projet.

Il faut mentionner que l’équipe a fait un excellent travail en respectant les jalons initialement fixés par le livre blanc. Cela envoie un message très positif quant à la capacité de l’équipe à tenir sa promesse. Les spéculateurs, les enthousiastes et les investisseurs attendent avec impatience le premier trimestre de 2018 qui devrait voir le projet s’épanouir et prospérer dans une large adoption par l’industrie.

Verdict final
La plupart des gens considèrent Qtum comme un projet prometteur, tout comme son concurrent direct que nous avons eu la chance d’évaluer: NEO.

En fait, de nombreux investisseurs de haut niveau soutiennent Qtum et ce n’est pour rien. Anthony Di Iorio, fondateur d’Ethereum et PDG de Jaxx Wallet; Jeremy Gardner, co-fondateur d’Augur et EIR à Blockchain Capital, ont tous rejoint le projet entre autres. Quiconque a suivi le projet, comprend de près le travail de l’équipe, et c’est là que la promesse se révèle: Nous avons ici une équipe motivée, compétente et entièrement dévouée. Sans parler d’une foule croissante de personnes qui croient fortement en ce projet.Tandis que les taureaux et les ours s’affrontent, Qtum établit régulièrement sa position dans l’arène numérique.


 Cet article a été publié en anglais sur en.decentral.news

Tags

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez notre chaîne Telegram
Close