La «Reserve Bank Of India» s’interesse aux cryptomonnaies

La banque centrale de l’ Inde, RBI (Reserve Bank of India), a confirmé la création d’un groupe chargé d’analyser la faisabilité de l’émission d’ une crypto-monnaie soutenue par la Roupie, la CBDC Central Bank Digital Currency).

Dans le rapport annuel de la RBI, publié cette semaine, les intentions de la banque indienne de créer la CBDC semblent désormais beaucoup plus claires qu’auparavant.

RBI inde CBDC
La mise en place et la focalisation du groupe ont été bien détaillées dans le rapport, confirmant les détails antérieurs à la suite d’une réunion du Comité de politique monétaire MPCMonetary Policy Committee- en avril.

L’impulsion pour enquêter sur l’emission d’une crytomonnaie, la CBDC, proviendrait en grande partie de considérations de coûts de l’impression des billets en papier en Inde, qui était de 6,3 milliards de roupies (environ 89 millions de dollars) pour l’exercice 2018. Le rapport de RBI a noté que:

Globalement, les coûts croissants de l’impression des billets en papier et des monnaies métallique, ont conduit les banques centrales du monde entier à explorer la possibilité d’introduire des devises numériques

Mahesh Makhija, de EY India, a déclaré:

L’idée d’une monnaie numérique émise par une banque centrale est très prometteuse, les problèmes liés à la contrefaçon numérique devront être résolus.

Il a en outre fait remarquer que l’indication de RBI selon laquelle il est s’est ouvert à  l’idée d’utiliser la technologie du ‘grand livre distribué’ (DLT) pour les systèmes de paiement, les processus de compensation et de règlement, est une vraie évolution bien acceuillie.

Tout en notant que les cryptomonnaies ne « posent actuellement aucun risque », la banque a mis en garde dans son rapport que «l’écosystème de la cryptomonnaie pourrait affecter le système de paiement et de règlement existant, ce qui pourrait influencer la transmission de la politique monétaire. . ”

Appelant à la coordination avec les régulateurs mondiaux pour relever les défis posés par les crypto-monnaies, la banque a annoncé qu’elle garderait un œil sur:

Le trading des crypto qui se décale des plateformes d’échange vers le mode peer-to-peer, ce qui peut également impliquer une utilisation accrue des liquidités. Les possibilités de migration des maisons d’échange au marché noir [crypto Dark] soulève des préoccupations sur le blanchiment d’argent ( AML ), le financement du terrorisme (CFT)-Combating the Financing of Terrorism- et aussi des questions fiscales.

L’étape à venir

Nous attendons une décision finale en Inde concernant leurs projets d’interdiction totale des cryptomonnaies. La haute cour y travaille actuellement avec la RBI.
Par conséquent, si une interdiction totale est adoptée, l’émission d’une CBDC par la RBI se produira sûrement.

Tags

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez notre chaîne Telegram