Les régulateurs français émettent un avertissement sur Bitcoin

 

L’ AMF   (Autorité de Régulation des Marchés Financiers ) et l’ACPR ( Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution) de la Banque de France ont publié hier une déclaration conjointe avertissant les épargnants « des risques associés à l’investissement dans ces actifs spéculatifs ».

Affirmant que Bitcoin est parfois appelé à tort «monnaies» ou «crypto monnaies», les autorités françaises ont indiqué qu’elles avaient reçu un nombre croissant de demandes de la part des épargnants concernant Bitcoin, enregistrées dans leurs centres d’appels respectifs.

La déclaration explique que l’avertissement a été émis car les investisseurs Bitcoin sont exposés à des risques de correction très élevés et que le capital investi ne bénéficierait pas des garanties de base ou de la protection accordée aux investissements régulés conventionnels. La déclaration dit:

« Bitcoin a connu une augmentation brutale de sa valeur pendant plusieurs semaines. D’une manière similaire, sa valeur peut tout aussi étonnamment s’effondrer. L’achat / la vente et l’investissement dans Bitcoin ont actuellement lieu en dehors de tout marché réglementé. « 

Néanmoins, la déclaration précise que Bitcoin ne relevait pas de la surveillance de l’AMF et que Bitcoin n’était pas juridiquement classé en tant que monnaie ni moyen de paiement, donc non soumis aux cadres réglementaires existants.

Il a également souligné que la technologie Blockchain sous-jacente de Bitcoin était perçue comme une technologie innovante pouvant offrir de nombreuses opportunités commerciales.

Au début du mois dernier, l’AMF a publié un guide spécial intitulé « Investir dans Bitcoin: prudence ! « , après l’ouverture d’une consultation en octobre sur le phénomène des ICOs qui a conclu que la sécurité de ces investissements ne pouvait être garantie.

L’AMF et l’ACPR, sont des autorités publiques indépendantes en France, fournissant des conseils gratuits aux citoyens, notamment sur les questions d’épargne, d’investissement et de banque. Leurs objectifs sont de garantir la protection des produits financiers et la surveillance des opérations.

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*