Request Network ; Analyse complète

Blockchain: Ethereum ;  Classification: jeton ERC-20  ;  Fonction: Plateforme de Paiement
Statut du Projet: En-développement

Jetons en circulation: 641 462 769 REQ  ;  L’offre totale: 999 999 999 REQ

Capitalisation boursière: $183 652 715 USD / 16 512 BTC 

Plateformes d’exchanges: Binance, Kucoin, EtherDelta, Gate.io, Decentrex, COSS           

Algorithme de consensus : Proof of Stake

Date du début de l’ICO : 13.10.2017  /  Date de la fin de l’ICO: 17.10.207

Site internet
Coinmarketcap
Livre blanc


« Request Network », un jeton ERC-20, qui tente de redéfinir et de révolutionner le processus de paiement, en le transférant vers la Blockchain. Cela inclut le paiement en ligne, la facturation, ainsi que l’audit et la comptabilité, ces derniers coûtent désormais moins chers, seront plus facile et plus sûrs. De même ce nouveau processus ouvre un large éventail de possibilités d’automatisation

REQ (Request Network) permet également la transparence des bureaux gouvernementaux et des GNO.

Ce jeton est construit sur 0x, Civic, et Aragon

0x est un système de règlement multi-devises qui permettra aux utilisateurs d’envoyer et de recevoir de l’argent, dans la devise du choix de l’expéditeur et du destinataire.

Civic offre l’anonymat, permettant à l’utilisateur de demander des paiements sans partager son identité.

Aragon aidera les entreprises en leur fournissant une comptabilité et une vérification automatisées.

Bien que Request Network soit encore assez récent, il a réussi à attirer un certain nombre de supporteurs, y compris Y Combinator, iExec, et Quantstamp.

Moneytis où l’équipe REQ est née, a également été étudié par INGIl est a noté que la relation actuelle d’ING avec REQ est incertaine.

Paiements en ligne

L’utilisation de Request Network pour gérer les paiements en ligne supprime l’intermédiaire du processus de paiement traditionnel.

Actuellement, les sociétés de paiement en ligne les plus populaires, telles que Shopify et PayPal, prennent une commission de 1,5 à 6% en addition de la longue durée qu’il leur faut pour finaliser les transactions.  C’est une redevance transmise au client et rend les achats en ligne plus chers.

REQ, permet à l’utilisateur d’effectuer des transactions de manière transparente, sécurisée et à moindre coût, via la blockchain. Leur livre blanc estime actuellement les frais de 0,05% à 0,5% par transaction, les frais diminuent à mesure que le volume du réseau augmente puisqu’une partie des frais perçus sont brûlés et partiellement utilisés pour financer le réseau.

Facturation

La facturation inter-entreprises peut présenter quelques inconvénients. On est au 21e siècle et les factures sont encore envoyées par courrier ou mail, puis imprimées ou copiées, ceci entraîne des erreurs et des retards. Ce genre de fautes peuvent parfois amener les entreprises à la faillite en attendant que leurs factures soient payées.

Avec Request, les entreprises peuvent partager les factures directement via le Ledger, ce qui élimine les doublons et permet à l’entreprise de détecter immédiatement un retard.

Audit et comptabilité

Request Network vise à améliorer le système d’audit et de comptabilité grâce à un processus d’audit intelligent. Le système actuel qui traite les audits et la comptabilité  présente le même problème, il est coûteux et prend du temps. À titre d’exemple en 2014, Microsoft a versé à Deloitte 46,2 millions de dollars en frais d’audit.

De plus, dans le secteur de la consultation informatique, le comptable est payé entre 5 $ et 15 $ pour traiter une seule facture.

Le Registre du Request Network contiendra toutes les entrées comptables standardisées et automatisera la comptabilité en temps réel, ce qui “améliorera l’audit, automatisera l’affacturage, simplifiera les rapports de dépenses, rendra l’entiercement simple et fiable et détectera automatiquement les impôts”.

Internet des objets (IoT)

L’Internet des objets est l’un des domaines les plus innovants dans lesquels Request Network va se développer.

À compter du quatrième trimestre de 2018, Request Network prévoit de lancer l’IoT framework. L’IoT transforme la façon dont les affaires sont menées, en connectant les appareils les uns aux autres afin de rationaliser les opérations commerciales dans tous les départements de l’industrie. Cela permettra à tout appareil doté d’un interrupteur “on/off” de se connecter à Internet.

D’ici 2020, il y aura environ 26 milliards d’appareils connectés. Request, vise à fournir «un framework solide et clair permettant à l’Internet des objets d’interagir financièrement», en gérant les conditions de paiement avancées, y compris les frais de retard, les acomptes et les taxes.

Transparence

La transparence financière est l’un des avantages les plus négligés du Request Network. L’ouverture et la transparence créent une responsabilité au sein du gouvernement et des GNO, et l’une des plus grandes critiques à l’égard de ces secteurs, est la façon dont ils dépensent leurs ressources. Request Network s’attaque à ce problème en offrant aux mairies, aux organisations gouvernementales et aux GNO un moyen facile d’être totalement transparent sur la façon dont les fonds sont alloués.

L’équipe de Request Network

L’équipe est composée d’un certain nombre d’experts de l’industrie financière, qui ont une longue expérience dans le domaine de la technologie Blockchain. Avant de travailler sur Request Network, la même équipe a travaillé sur Moneytis, un portail qui fournit des taux d’échange, des frais, des charges et des économies à partir de plus de 300 fournisseurs de services de transfert d’argent.

Christophe Lassuyt  (Directeur financier)

Christophe Lassuyt a une expérience internationale en tant que directeur financier, en Amérique du Nord, en Europe et en Asie. Diplômé d’une école de commerce (NEOMA Business School), il a débuté sa carrière en tant que contrôleur de gestion informatique, avant de devenir directeur financier international chez Amaris et Virtua

Vincent Rolland   (Ingénieur back-end, développeur Solidity)

Vincent est diplômé de la prestigieuse université française INSA de Lyon, avec une formation en recherche, et a travaillé pour le CNRS en association avec l’université de Stanford. Il a également travaillé sur des projets scientifiques collaboratifs au Muséum d’Histoire Naturelle de Paris. Suite à cela, il a rejoint Moneytis sur le projet de blockchain network pour les transferts d’argent internationaux, et a également amélioré le projet Neomy du point de vue de la recherche et du développement en le faisant fonctionner de manière autonome. Vincent s’efforce d’apporter de la transparence et des valeurs aux projets sur lesquels il travaille, et Request est une opportunité ultime de donner de la transparence au niveau mondial.

Elliot Denis    (Ingénieur Full Stack)

Elliott est un développeur full-stack avec des expériences en consulting et fintech. Il crée des codes unique, élégant et efficace en intégrant des technologies Web de pointe. Il a découvert Ethereum pour la première fois en 2016, et n’a jamais cessé d’essayer d’imaginer l’étendue de ses applications. D’abord avec Moneytis puis avec le projet Request, il pense pouvoir apporter de la simplicité et de la transparence à l’avenir du trading.

Laura Girod   (Contrôleur financier et analyste de données)

Diplômée d’ICN Business School, Laura joue le rôle d’auditeur interne, de contrôleur financier, d’analyste de données et même de support client. Elle a maîtrisé l’écosystème de la comptabilité et de l’audit et a passé plusieurs années dans une startup internationale, Amaris, en Suisse et en Asie, avant de rejoindre Moneytis en décembre 2015.

Julien Devoir    (CMO​) ​

Julien possède une vaste expérience en marketing de croissance( growth marketing), ainsi qu’en conception. Il a participé aux collaborations de Y Combinator avec Moneytis. Julien s’est formé au marketing digital et aux nouvelles technologies. Sa passion pour Internet l’a motivé à devenir un growth hacker chez Virtua (Suisse) et Molotov.TV (France). Selon Julien, travailler et voyager simultanément augmentent la productivité et les opportunités d’apprentissage, et il a soutenu cet idéal en co-fondant le projet «digital nomad» de Destinesia.

Roadmap

Vous trouverez ci-dessous la feuille de route officielle affichée sur la page Web du Request Network. Il convient de noter que Request est déjà en avance sur le calendrier, car les membres de l’équipe prévoient de déployer le site Web pour créer, afficher et interagir avec la Request au quatrième trimestre 2017 au lieu du premier trimestre 2018 comme initialement prévu.

T1 2018

– La première itération de demande de travail avec Ethereum sur le réseau principal

– Déployer la gestion des crypto-monnaies pour Request

– Déployer le site Web pour créer, visualiser et interagir avec les demandes

– Ajouter la gestion des demandes de concepts de comptabilité, tels que le remboursement, les notes de crédit et les bons de commande

– Travailler sur des partenariats avec des cabinets de comptabilité, de paiement et d’audit

– Lancement du projet “Pay with Request”, un bouton en ligne qui offrira une alternative aux méthodes traditionnelles “Pay with Paypal” et “Pay with credit card”

– Audits externes des contrats de demande.

T2 2018

– Proof of concept de la vie privée en utilisant ZkSnarks

– Ajouter la gestion des devises fiat à Requet (USD, EUR, CNY, et cetera)

– Lancement du projet «Request & Transparency», en collaboration avec les mairies, les associations et les gouvernements pour publier des informations en temps réel sur leur budget

– Organiser des groupes de discussion sur les demandes de paiement avec des institutions telles que la WordBank, le FMI, la BCE et l’ONU.

T3 2018

– Déployer l’extension Escrow pour permettre la libération des fonds à la livraison ou à la satisfaction d’autres conditions

– Déployer l’extension fiscale pour payer automatiquement les taxes en temps réel

– Déployer l’extension d’acompte pour spécifier un montant à payer et une date précise pour le traiter

– Déployer l’extension des frais de retard pour spécifier les pénalités si une entreprise n’est pas payée à temps

Ajouter des off-chain layers

T4 2018

– Déployer le système de gouvernance (vote / token chat)

– Lancer le projet “Internet of Things framework”

– Déployer le règlement inter-devises via le jeton REQ pour faciliter les paiements internationaux

– Lancement de l’extension du “paiement continu“, qui servira de mise de fonds avec une infinité de micro-paiements.

Les inconvénients

Chaque projet a ses défauts, et Request ne fait pas l’exception.

Un mot d’avertissement aux investisseurs : le projet a une feuille de route très ambitieuse, et si les choses ne se déroulent pas comme prévu, le projet pourrait en souffrir. L’équipe travaille actuellement sur deux projets simultanément (Moneytis et Request), et la gestion du temps doit donc être gérée de manière intelligente afin de permettre aux deux projets de prospérer.

L’autre problème est que d’autres jetons de paiement, qui ont déjà montré beaucoup de succès, ont une concurrence sur le marché. Cependant, l’équipe de Request est pleinement consciente des difficultés à venir et a déjà répondu à cette préoccupation en se comparant à son concurrent le plus réfléchi, comme ayant une relation complémentaire plutôt que d’être une rivale.

Résumé

Request Network est une opportunité d’investissement à long terme qui a le potentiel de générer des gains substantiels, en supposant qu’ils soient en mesure de suivre leur ambitieuse feuille de route. Il est encourageant de voir leur ambition en action, car ils sont déjà en avance sur le calendrier. Cependant, puisque le projet en est encore à ses balbutiements, il s’agit d’un investissement à haut risque. L’équipe s’est montrée capable d’expliquer clairement sa vision et ses plans dans le livre blanc, et le projet a déjà gagné des soutiens remarquables, comme ING, Y Combinator et Quantstamp.

Recommandation de l’équipe de recherche

Request Network est encore à ses débuts, mais l’équipe est jusqu’à présent en train de tenir ses promesses et de progresser continuellement. Comme le projet publie régulièrement les mises à jour des développeurs, ce qui a attiré l’attention, sa valeur a tendance à augmenter.

Après leur ICO, REQ a rapidement perdu beaucoup de valeur quand le jetons REQ est entré dans des plateformes d’échanges plus importantes, après avoir atteint des valeurs inférieures des prix de ventes de l’ICO. Ceux qui ont suivi le projet ont attribué le problème aux primes accordées aux investisseurs plus importants, bien que le manque d’attention autour du projet après son ICO ait également pu constituer un facteur supplémentaire.

Quiconque souhaite investir dans REQ devrait se méfier des nombreux projets externes dont il dépend pour certaines de ses fonctionnalités de base: 0x, CVC et Aragon. Tout progrès dans ces entreprises est également susceptible d’affecter directement REQ. Cependant, le recours à la capacité de la blockchain Ethereum dans les années à venir, compte tenu de l’augmentation du nombre de personnes qui l’utilisent, est parmi les plus critiques. Si Ethereum n’évolue pas à temps pour répondre à sa demande, REQ devrait se tourner vers d’autres blockchains pour une adoption à grande échelle sur le marché.

Ethereum a beaucoup de mises à jour à venir, mais l’équipe de REQ affirme que Sharding sera parmi les plus importants, qui ne devrait pas être prêt avant 2020. Les investisseurs doivent garder à l’esprit qu’il s’agit d’un problème potentiel à long terme et n’a pas nécessairement d’impact sur la croissance potentielle à moyen terme de 2018.


Avertissement: Tout le contenu fourni par IRG est axé sur nos propres observations et ne doit pas être considéré comme des conseils financiers. IRG n’est pas un groupe d’investissement; nous sommes un groupe de chercheurs qui scrute minutieusement le marché pour les projets que nous estimons avoir le plus de potentiel. L’investissement en crypto-monnaies est soumis à un risque de marché élevé et la volatile, n’investissez que ce que vous pouvez perdre.

Cherchez un professionnel agréé avant de faire des investissements.

Abonnez-vous à Ironwood Research Group pour recevoir en premier tous nos rapports techniques, des aperçus one-page et des mises à jour hebdomadaires du marché.

 

 

Tags

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez notre chaîne Telegram